Maroc : Face à la prolifération des faux médicaments, l’Association des autorités de réglementation pharmaceutique d’Afrique créée

En l’absence de législation africaine sur le médicament, le continent est devenu depuis plusieurs années la destination des principaux trafiquants de faux médicaments. Il n’est un jour sans qu’un saisie importante ne soit opérée dans l’un des quatre coins du continent. Créer une autorité de réglementation pharmaceutique pourrait aider les professionnels à mieux lutter contre le fléau.

L’Association des autorités de réglementation pharmaceutique d’Afrique (AANRP) a été créée à l’occasion de la 20ème édition du Forum pharmaceutique international (FPI), tenue à Marrakech, au Maroc, les 5 et 6 juillet, sous le thème « la sécurité et la qualité de l’acte pharmaceutique et de la biologie médicale », a indiqué lundi le ministère marocain de la Santé.

Le Maroc par l’intermédiaire du Directeur du médicament et de la pharmacie du ministère de la santé, le Professeur Jamal Taoufik, a été élu à la présidence de cette instance.

Le bureau, élu à l’issue d’une réunion du comité d’experts de la 20ème édition du FPI, est composé du Maroc en tant que Président, du Congo Brazzaville, élu secrétaire général et du Niger comme trésorier.

L’AANRP a notamment pour objectif d’harmoniser les exigences techniques et les processus de réglementation des produits de santé et de renforcer les systèmes de réglementation pour faire progresser la recherche, l’innovation et la fabrication pharmaceutique aux niveaux national, régional et continental.

Elle se propose également de renforcer la coopération entre les pays dans le domaine de la politique pharmaceutique, du contrôle de la qualité des médicaments et produits de santé et de la lutte contre les médicaments de qualité inférieure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici