Mali : Manifestations massives contre la Cédéao (et la France)

0
58
Des millions de Maliens ont répondu vendredi, à l’appel à la mobilisation populaire des autorités de la Transition contre les sanctions économiques imposées par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest- africaine (UEMOA).
« Cette mobilisation qui se distingue par son caractère inédit a eu lieu à Bamako à la place de l’Indépendance, ainsi que dans toutes les régions administratives du Mali. Tous les segments de la société malienne et toutes les couches socio-professionnelles ont démontré à suffisance, le désir ardent de notre peuple, de frayer son propre chemin qui le conduira inexorablement vers la liberté » a souligné le Colonel Abdoulaye Maiga, porte-parole du gouvernement.
Dénonçant les sanctions infligées contre le peuple malien, le Chef du gouvernement, Choguel Kokalla Maiga a déclaré devant les manifestants que ces mesures « illégales et illégitimes, ne visent qu’à déstabiliser les institutions, l’armée et le gouvernement ».
Rassurant le peuple, le Premier ministre a précisé « nous n’avons peur que de Dieu et du Peuple malien » ajoutant que le peuple va s’unir dans toutes ses composantes face à l’adversité pour sauvegarder la souveraineté et l’intégrité de l’Etat malien.
Avant de souligner qu’« en moins de 7 mois l’armée malienne a été plus équipée que les 20 dernières années réunies ». Ce qui a permis de réaliser en deux semaines (28 décembre 2021-14 janvier 2022) des exploits plus importants que ce qui a été fait durant les vingt dernières années, a ajouté le chef de gouvernement faisant état de la neutralisation d’un nombre important de terroristes et de destruction de plusieurs de leurs bases.
Le Chef du gouvernement a, en outre, salué la Guinée pour son refus d’appliquer les sanctions imposées par les deux organisations sous régionale ainsi que la Russie et la Chine qui “se sont opposées à un embargo illégal contre notre peuple”. Il a également remercié l’Algérie et la Mauritanie pour leur soutien.
Avec AA/Bamako/Amarana Maïga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here