Mali : «L’insurrection conduite par l’imam Dicko est un péché»

L’insurrection conduite par l’Imam Mahmoud Dicko, vendredi dernier, à Bamako contre le président Ibrahima Boubacar Keita (IBK), « est un péché d’un degré proche de l’apostat ». C’est ce qu’a indiqué ce lundi à Dakar, Ahmed Khalifa Niasse, Guide religieux et Homme politique sénégalais.

«L’insurrection conduite par l’imam Dicko à Bamako est un péché. Aucun imam ne peut utiliser sa qualité pour défier l’autorité exécutive liée par un pacte de gouvernance avec le peuple», a déclaré le guide religieux, précisant que l’imam malien « peut, désormais, être considéré comme un apostasié », a-t-il martelé.

Réputé pour son influence et sa proximité avec un grand nombre de chefs d’État, M. Niasse a, par ailleurs, demandé à la  Oumah islamique de se prononcer sur ce fait «sans précédent» qu’il considère comme «la résultante d’un complot contre le peuple malien».

Vendredi 5 juin, une grande manifestation a rassemblé à Bamako des milliers d’opposants au président malien IBK, accusé de mauvaise gestion des crises récurrentes du Mali, dont ils ont réclamé la démission.

La Rédaction (atlanticactu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici