Mali : Attaque contre un convoi de l’armée, 24 militaires morts et plusieurs blessés

Vingt-quatre soldats maliens ont péri lundi dans une embuscade dans le nord du Mali, a annoncé un porte-parole militaire. Quelques jours après la montée en puissance des FAMA qui ont décidé de mettre fin à la présence de groupes armés sur une bonne partie du territoire national, cette embuscade risque de freiner l’ardeur des soldats.

L’attaque a également fait 29 blessés parmi les militaires et 17 morts parmi les assaillants, a ajouté le porte-parole.

Une patrouille a été attaquée à Tabankort, au nord de Gao, alors qu’elle participait à une opération conjointe avec le Niger contre des activistes présents dans la zone frontalière entre les deux pays, a précisé l’armée dans la journée.

Les autorités n’ont pas identifié les assaillants. Des groupes djihadistes sont actifs dans la région.

L’attaque d’un poste militaire dans le nord-est du Mali début novembre a fait 54 morts, l’une des attaques les plus meurtrières de ces dernières années contre les forces maliennes.

Le 30 septembre, 38 soldats maliens avaient péri dans des attaques coordonnées menées contre deux bases du centre du pays.

Au Burkina Faso voisin, 39 personnes ont été tuées le 6 novembre dans l’attaque d’un convoi de la compagnie minière canadienne Semafo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici