Lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale : Le Japon équipe Nouakchott avec plusieurs véhicules et matériels

La direction générale de la sûreté nationale a réceptionné mardi matin le premier lot d’une assistance fournie par le gouvernement impérial japonais pour soutenir la lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale. 

Le premier lot de cette assistance se compose de 24 véhicules, dont quatorze voitures Toyota (Land Cruiser) à quatre roues motrices et 10 bus pour le transport en commun en plus d’une quantité importante de pièces de rechange, alors que le deuxième lot de ce don attendu sera composé de 14 camions moyens, 50 miroirs pour inspection télescopique, 50 détecteurs de fer portables, etc.

Cette aide, évaluée à environ 71 millions de nouvelles ouguiyas, s’inscrit dans le cadre du projet financé par le gouvernement japonais pour soutenir le programme de développement économique et social qui représente l’un des domaines de l’aide financière gratuite.

Il vise appuyer les capacités de notre pays dans les domaines de la lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale.

Le directeur général de la sûreté nationale, le général de division Mesgharou Ould Sidi a, dans un discours prononcé à cette occasion, a exprimé la satisfaction qu’il éprouve de recevoir le premier lot de cette aide généreuse, fruit d’une coopération constructive entre les deux pays amis, notamment dans le domaine de la sécurité.

Cette assistance est venue dans une circonstance particulière dans laquelle la région et le monde qui nous entourent vivent sous l’impact de la pandémie du coronavirus et de ses terribles conséquences.

Le directeur général de la sécurité nationale a ajouté que la situation sécuritaire dans la région du Sahel, espace géographique qui abrite notre pays, est caractérisée par la croissance des activités criminelles, en particulier le phénomène du terrorisme, de la criminalité transfrontalière et de l’immigration illégale, qui sont des défis sécuritaires qui nécessitent un énorme potentiel pour être affrontés, et il ne fait aucun doute que cette assistance en couvrira une partie importante.

De son côté, l’ambassadeur du Japon, SEM. Norio Ehara a expliqué que ce don est réalisé dans le cadre du programme de développement économique et social signé entre les deux pays l’année dernière à l’issue du sommet TICAD 7/2019.

Il s’agit d’une contribution du Japon à la sécurité des frontières mauritaniennes, au regard du fait que la sécurité nationale est l’une des conditions fondamentales pour parvenir au développement économique et social, l’un des piliers de la politique de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani.

Le diplomate japonais s’est dit heureux pour la contribution de son pays à la sécurité nationale, à la gestion des frontières, et à la sécurité et de la stabilité de cette vaste région qu’est le Sahel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici