Limogeage de Sory Kaba : Pourquoi tout sénégalais doit s’inquiéter ?

Pour revenir sur les dessous d’un véritable limogeage politique, il faut regarder dans le rétroviseur pour se rendre à l’évidence que tous ceux avant Sory Kaba avaient embouché la trompette du 3ème mandat, n’ont jamais été inquiétés et mieux guillotinés. Donc Sory Kaba est tombé pour avoir dit la vérité.

« Nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs, c’est fini pour moi », disait il y a juste cinq mois Macky Sall en personne. Qu’a dit d’autre l’ex directeur des Sénégalais de l’extérieur ? C’est justement ce qui inquiète les sénégalais en général et particulièrement les leaders politiques qui voient l’horizon se boucher davantage.

C’est pourquoi le limogeage de Sory KABA doit inquiéter à plus d’un titre tout Sénégalais épris de démocratie. Il ne se limite pas à une affaire de Parti mais une affaire nationale. Ce limogeage doit être analysé à deux niveaux : le premier est qu’ il dévoile les intentions inavouées de Macky Sall à briguer un 3èm mandat. Le Seond niveau est qu’ il met en garde tout Apériste qui aurait une quelconque ambition de présidentiable ou de donner un avis qui nuirait au projet d’un 3èm mandat.

Les propos de Sory KABA sont-ils aussi graves au point d’entraver l’actuel mandat ?

En quoi les propos de Sory KABA peuvent empêcher Macky SALL à terminer son « dernier mandat » ? Certains evoquersient la discipline de Parti mais, combien de cadres Apéristes se sont déjà exprimés sur le 3ème mandat sans être inquiétés. En sabrant Sory, le Président Sall cherche à faire peur et à se faire peur car, ces limogeages politiques n’existent que dans les démocraties en pathologie.

Pour Serigne Saliou Gueye, Journaliste/Chroniqueur, « Il n’y a plus de secret qui entoure cette question du 3ème mandat ». Il donne des explications qui sont à même de mettre à nu le satanique projet. « Il suffit de constater le silence de Macky Sall sur les exactions en cours en Guinée pour comprendre que le président ne voudrait pas être l’arroseur arrosé car, le silence du Sénégal n’honore pas l’image de notre pays », assène Serigne Saliou Gueye.

Le 3ème mandat est immoral et ne respecte point l’esprit de la Constitution

SI des responsables de la mouvance présidentielle comme le député Cheikh Seck ou le Chargé de la communication à la présidence, Ibrahima Ndoye et tant d’autres ont pu librement se prononcer en faveur du 3ème mandat sans être inquiétés, c’est parce que cela fait l’affaire du Président Sall tout simplement. En plus, la constitution est on ne peut plus claire sur le nombre de mandats présidentiels.

« Admettons qu’il y ait eu une erreur durant la rédaction de la Constitution comme cela fut le cas en 20111, mais moralement, le Président Macky Sall devrait en respecter l’esprit en s’appliquant les deux mandats. À moins que cette erreur si elle existe dans la rédaction du texte constitutionnel, soit faite délibérément », nous renseigne Serigne Saliou Gueye, Journaliste au Témoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici