Ligue 1 : Sofiane Diop marque et permet à Monaco de gagner devant Nantes

Supérieure techniquement et emmenée par un Fabregas très inspiré dans l’entrejeu, l’ASM a logiquement dompté des Nantais volontaires, mais trop empruntés devant. Buts : Diop (05e), Geubbels (65e) pour l’ASM // Blas (61e) pour Nantes

Les optimistes auront envie d’y voir de la maîtrise. Dominatrice, mais rejointe par Nantes à l’heure de jeu, l’ASM n’aura gambergé que quatre minutes. Le temps de reprendre l’avantage par Geubbels, puis de stériliser les timides offensives nantaises restantes. L’opposition était tout sauf grandiose ce dimanche, mais ça, Niko Kovač et ses hommes s’en tamponnent : avec deux victoires et un nul au compteur, l’ASM est parfaitement lancée dans sa Ligue 1 cuvée 2020-2021.

Fabregas pétille encore

S’il ne vieillit pas aussi bien qu’un bon vieux pinard, Cesc Fabregas a encore une assez bonne descente pour trinquer joyeusement avec ses équipiers. Peu pressé par la défense nantaise, l’Espagnol peut s’installer derrière son comptoir et distribuer une copieuse tournée de caviars pour ses partenaires. Sur corner, l’ancien d’Arsenal trouve Badiashile qui tape la barre, puis met sur orbite Volland, dont la tentative est stoppée par Lafont. Si le numéro 4 monégasque est clairement aux manettes, c’est Diop, d’un tir en première intention, qui ouvre le score, après avoir été servi par Aguilar dans les 16 mètres. Plutôt logique : l’ASM soigne ses sorties de balle et domine globalement son sujet. Pas mal, mais insuffisant pour empêcher Nantes de siroter les fonds de verre et de siffler quelques occasions. Kolo Muani, lancé par Blas, croit d’abord égaliser, mais son pion est finalement refusé pour hors jeu. Puis c’est Simon, complètement isolé dans la surface, qui banane l’égalisation en ne cadrant pas sa tentative.

Jaunes et pas jolis

Pas brillants avant la pause, les Canaris semblent avoir encore plus de mal à décoller de leur perchoir ensuite. Les gars de Gourcuff pataugent et Ben Yedder, d’un enchaînement crochet intérieur-tir du droit est même à un rien de doubler la mise, mais frappe sur le poteau. Cette fois-ci, les Nantais ont pigé l’avertissement et Ludovic Blas, d’une reprise acrobatique, trompe Majecki, après avoir été subtilement servi par Appiah. Un retour éphémère : quatre minutes plus tard, Geubbels, à peine entré en jeu, vient conclure de près un sublime mouvement collectif initié par Fabregas. La suite sera plus neutre : Monaco contrôle son affaire et Nantes enchaîne les offensives inconséquentes. Un climax fade comme du champagne sans bulle, mais qui arrange bien l’ASM : les ouailles de Kovač sont désormais deuxième de Ligue 1 derrière Rennes, au soir de cette troisième journée.

AS Monaco (4-3-3) :Majecki- Aguilar, Badiashile, Disasi, Ballo-Touré – Diop, Fabregas (Jovetic, 89e), Tchouameni – Martins (Geubbels, 62e), Ben Yedder (Pellegri, 78e), Volland (Onyekuru, 62e). Entraîneur : Niko Kovač.

FC Nantes (4-2-3-1) : Lafont – Appiah, Pallois, Girotto, Traoré – Touré (Mendy, 61e) , Chirivella – Blas (Ndilu, 89e), Simon, Bamba (Emond, 73e)- Kolo Muani. Entraîneur :Christian Gourcuff.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici