jeudi, 7 juillet 2022 04:39

Législatives : Moins de 2 mois après sa réélection, Emmanuel Macron subit un lourd revers

Les plus lus

Pour ce second tour des élections législatives, les électeurs Français se sont rendu aux aux urnes ce dimanche pour élire leurs 577 députés. La coalition Ensemble d’Emmanuel Macron l’emporte mais sans majorité absolue, tandis que la Nupes portée par Jean-Luc Mélenchon devient la première force d’opposition du pays. Quant au Rassemblement national de Marine Le Pen, il réalise une percée dans l’Hémicycle et de passe devant les Républicains.
Une très lourde défaite pour le chef de l’État et un pays potentiellement ingouvernable. Dimanche soir, la Nupes a vu rouge. En début de soirée, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé devant les siens «l’échec moral des gens qui donnent des leçons à tout le monde, sans arrêt, qui se prétendait le barrage à l’extrême droite et qui auront eu comme résultat de renforcer leurs bancs». «Le macronisme a plongé le pays dans une impasse, a-t-il constaté, se félicitant de la chute d’une partie du gouvernement dont «l’éborgneur Castaner, l’injurieuse Montchalin».
Le score du RN a été une surprise susceptible de mettre au second plan ses bons scores – de 130 à 160 élus Nupes hors DVG – correspondant pourtant à ses espérances raisonnables. Jean-Luc Mélenchon cependant, s’est réjouit de l’arrivée des «ouvriers et salariés de tous ordres» de la Nupes qui s’apprêtent à arriver «par dizaines à l’Assemblée nationale» cette semaine. Parmi ces élus, des figures emblématiques en effet, comme la syndicaliste et femme de chambre Rachel Kéké  (Val-de-Marne), l’ouvrière agricole Mathilde Hignet (Ille-et-Vilaine), l’instituteur Léo Walter (Alpes-de-Haute-Provence)… Des figures plus proches de Jean-Luc Mélenchon aussi comme Rachel Garrido en Seine-Saint-Denis, qui a fait tomber Jean-Christophe Lagarde, Manuel Bompard (Bouches-du-Rhône), Antoine Léaument (Essonne), Clémence Guetté (Val-de-Marne), Paul Vannier (Val-d’Oise)…
Le nombre de sièges par parti a été publié par le ministère de l’Intérieur, selon des résultats calculés sur la base de 100% des électeurs inscrits.
La majorité présidentielle Ensemble ! disposera de 245 élus.
La Nupes obtient 131 sièges.
Le Rassemblement national gagne 89 députés.
Les Républicains réussissent à placer 61 députés à l’Assemblée.
Les députés divers gauche seront 22 à l’Assemblée nationale.
10 députés régionalistes siégeront.
10 députés divers droite ont été élus par les Français.
4 députés divers centre seront à l’Assemblée.
L’UDI cumule 3 députés.
Un élu de droite souverainiste sera présent à la chambre basse du Parlement.
Aucun élu divers extrême droite (Reconquête!) n’a été élu.
Avec AFP

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents