samedi, 13 août 2022 06:07

Législatives : Face aux accusations de fraude soulevées, Abdoulaye SOW tempère les ardeurs de l’opposition

Les plus lus

C’est le branle-bas de combat depuis la publication des premiers résultats des élections législatives du 31 juillet dernier. Entre accusations et contre accusations, le pouvoir et l’opposition jouent à se faire peur. Si Mimi TOURE la tête de liste nationale de BBY a été la première à déclarer la victoire de son camp, Ousmane Sonko, Bamba Fall, Aïda MBODJ, etc ne comptent pas se faire spolier une nouvelle fois. L’un des rares responsables de la mouvance présidentielle à gagner dans son fief, est venu rajouter une couche à ce méli-mélo.
Au milieu de la nuit hier, Benno a répondu aux accusations de Yaw, qui doute de la sincérité du vote dans le Fouta. L’attente des résultats de­vient fragile. Si la Commission nationale de recensement des votes doit donner les chiffres sortis des urnes, les coalitions électorales multiplient les conférences de presse. Abdoulaye SOW sorti victorieux à Kaffrine, s’est emmitouflé dans ses nouveaux habits de leader pour tancer l’opposition. 
Ce qui a stupéfait Abdoulaye Sow : «Aucune contestation majeure n’a été faite… Voilà que surgissent les vieux démons qui parlent des votes irréguliers.» Pour lui, les accusations de Sonko sans le citer sont fantaisistes. «On a attendu un leader dire qu’ils vont attendre les résultats, faire des recours et ensuite ils vont prendre leurs responsabilités.
Nous ferons face et les menaces ne passeront pas. L’Etat va prendre ses responsabilités.» Il poursuit : «La transparence de cette élection a été saluée par tous les observateurs. Notre système a électoral a montré son efficacité. Nous avons accepté les résultats à Dakar. Pourquoi devraient-ils dénoncer nos résultats à Matam, Kanel ou Podor…»
Atlanticactu.com

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents