lundi, 20 mai 2024 08:53

Le fils d’un ancien président Bissau guinéen condamné aux USA pour trafic de drogue

Les plus lus

Guinée
Atlanticactu / Bissau / Houston Maimuna Djalò 
Le fils de l’ancien président de Guinée-Bissau, Malam Bacai Sanha, a été condamné à plus de six ans de prison par un tribunal américain pour son implication dans un trafic international d’héroïne, selon un communiqué du ministère de la Justice américain publié le mardi 26 mars. Selon le FBI, Malam Bacai Sanha Junior était à la tête d’un trafic d’héroïne « pour une raison bien précise : financer un coup d’Etat », en vue de s’installer au pouvoir.
Malam Bacai Sanha Junior, fils d’un ancien président de Guinée Bissau, a été condamné à plus de six ans de prison aux Etats-Unis pour son implication dans un trafic international d’héroïne, a annoncé mardi 26 mars le ministère de la justice américain dans un communiqué. « Malam Bacai Sanha Junior n’était pas un trafiquant de drogue international ordinaire, a déclaré Douglas Williams, agent spécial responsable du bureau local du FBI à Houston (Texas). Il est le fils de l’ancien président de la Guinée-Bissau et trafiquait de la drogue pour une raison bien précise : financer un coup d’Etat. »
Selon la justice américaine, cet homme de 52 ans organisait un trafic d’héroïne et son importation d’Europe vers les Etats-Unis afin de financer un coup d’Etat en Guinée-Bissau visant à l’installer à la présidence de ce petit pays d’Afrique occidentale.
Il a été arrêté avec un associé à son arrivée à Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, en juillet 2022, et tous deux ont été extradés aux Etats-Unis peu après. En septembre 2023, Malam Bacai Sanha Junior a plaidé coupable d’« association de malfaiteurs en vue de distribuer une substance réglementée à des fins d’importation illégale », selon le communiqué de mardi, qui précise la condamnation à quatre-vingts mois de prison.
Son père, Malam Bacai Sanha, a d’abord été installé par une junte comme dirigeant intérimaire en 1999 avant de perdre les élections l’année suivante. Il a remporté la présidence lors d’un scrutin en 2009, mais est mort en cours de mandat, en janvier 2012, alors qu’il se faisait soigner à Paris. Son fils, connu sous le nom de « Bacaizinho » en Guinée-Bissau, a occupé plusieurs fonctions au sein du gouvernement, notamment en tant que conseiller économique de son père.
La Guinée-Bissau, pays lusophone de 2 millions d’habitants, l’un des plus pauvres au monde et considéré comme l’un des plus corrompus, va depuis son indépendance, en 1974, de putschs en coups de force armés ou politiques.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents