vendredi, 22 octobre 2021 18:30

La République des ripoux dans KACCOOR BI de ce mercredi

Les plus lus

La République des ripoux

Tiens, tiens, comme on se retrouve dans la mêlée ! Y en a donc ainsi à Galsen des personnes qui spéculent encore sur la notion de vie privée ? Nous sommes apparemment en retard. Depuis très longtemps, des verrous ont sauté et ce concept se trouve aujourd’hui chahuté avec l’avènement des réseaux sociaux. En Occident, par exemple, la polémique semble être close. Dans ce charmant pays qu’est le Sénégal, on ergote là-dessus.

La République s’est retrouvée ainsi déshabillée. Pas complètement… Disons qu’elle s’est retrouvée en petite culotte. La raison de tout ce charivari ? Une vidéo qui aurait fuité et qui s’est retrouvée dans la place publique. Mais le « client » n’est pas n’importe qui surtout que sa belle confession dans ce que l’on peut appeler la « pièce à conviction », montre un parti pris flagrant de la Justice. Selon que l’on soit puissant ou faible… C’aurait été un pauvre anonyme qu’il n’y aurait pas tout ce tohubohu. Mais pour laver l’affront fait à l’honorable député- faux monnayeur dont la place devrait être en prison et nulle part ailleurs, la République est sens dessus dessous.

Il faut chercher le coupable de ce délit de lèse-majesté. Le châtier à la mesure de l’affront fait au fossoyeur de notre économie. Quitte à éborgner celui qui a osé balancer sur les réseaux sociaux les aveux circonstanciés du ripou. Un criminel pris la main dans le sac et confessant sa culpabilité. Et miraculeusement, le voilà toujours en liberté, menant librement ses activités politiques, paradant et tirant la langue aux pauvres monnayeurs pris avec de la petite monnaie et qui attendent sagement leur procès en prison. Face aux scandales à répétition qui jalonnent les rues de la République, on est en passe de croire que tous les dealers pour mieux masquer leurs business, se sont retrouvés en politique. Et de préférence dans le parti au pouvoir. Pendant ce temps, on traine les pieds pour lever l’immunité parlementaires de deux autres filous. Ah, si c’était Ousmane Sonko !

KACCOOR BI, Le Témoin

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents