jeudi, 7 juillet 2022 04:03

Kenya : une démission des parents précipite l’indiscipline dans les écoles et nous rapproche de « Sodome et Gomorrhe »

Les plus lus

@Atlanticactu.com – « Le Kenya se transforme lentement en « Sodome et Gomorrhe » parce que certains parents ne prennent plus soin de leurs enfants », a déclaré le professeur Magoha à propos des troubles scolaires qui ont récemment secoué le pays. Le manque de conseils des parents fait lentement du Kenya un nouveau Sodome et Gomorrhe, a prévenu le secrétaire du Cabinet de l’Éducation, George Magoha.

Il a ajouté: « Ce genre de démission parentale est dangereux, nous ne devrions pas nous attendre à ce que nos professeurs leur enseignent la bonne morale. »

Certains élèves de nos écoles secondaires abusent des drogues dures parce que leurs parents leur ont donné trop d’argent de poche. Ces élèves devraient aller dans des écoles de jour où leurs parents peuvent surveiller leur comportement », a déclaré le professeur Magoha. Il se demande pourquoi certains parents insistent encore pour que ces élèves soient dans des internats.

Le professeur Magoha s’exprimait vendredi lors de la 17e cérémonie de remise des diplômes à l’Université de Kabarak dans le comté de Nakuru, où il a félicité l’institution pour avoir dirigé la formation de la personnalité des étudiants. « Personne ne peut être intelligent sans une bonne éducation. Aujourd’hui, l’université de Kabarak et le lycée Moi Kabarak brillent grâce à une bonne formation de caractère », a déclaré le CS. Il a par ailleurs, dénoncé l’incendie des écoles par des étudiants indisciplinés.

Il a déclaré que les examens nationaux de l’année prochaine prendront en compte l’interférence dans le calendrier académique causée par Covid-19. « Nous sommes conscients du fait que les candidats passeront les examens dans les circonstances de Covid-19 et ils n’ont rien à craindre car les questions qu’ils aborderont se limiteront au programme en cours donc, ce qu’ils ne savent pas », a déclaré le professeur Magoha.

Pour Geoge Magoba, « ceux qui faisaient du bruit au sujet des préparations aux examens et des doutes des étudiants à passer les tests en mars 2022 sonnaient une fausse alarme.
Je tiens à assurer les parents que par la grâce de Dieu, les élèves passeront les examens en mars 2022. Le problème avec ce pays en matière d’éducation, c’est que tout le monde semble être un expert et ils finissent par confondre élèves et parents ».

Atlanticactu.com

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents