IPRES : Entre mille maux, les retraités voient rouge

L’institution de Prévoyance de la Retraite voit rouge. Pour cause, les pratiques mises en place depuis 2014, date de la nomination de Mr Racine Sy à la tête du Conseil d’Administration avec en premier, la mensualisation des pensions, ont plongé cette boite jadis florissante, dans une situation financière des pas meilleures.

Les recrutements de « personnels politiques » et les dépenses de prestige, sonnent le glas pour les retraités qui risquent d’ici décembre d’émarger ailleurs.
L’alerte vient d’être donnée d’ailleurs avec la rupture du stock des médicaments au niveau de l’IPRES. Last but not least, Racine Sy dont le mandat est terminé depuis 2017, garde jalousement son fauteuil.

L’Ipres traverse une mauvaise passe depuis 2014, date à laquelle Racine Sy est désigné Pca, la mensualisation des pensions a plongé cette boîte, jadis florissante, dans une situation financière catastrophique.

Les retraités risquent, d’ici à décembre, de ne plus toucher leurs pensions, les «recrutements politiques et les dépenses de prestige» ont fini de sonner le glas au sein de la structure. Sans compter la rupture du stock de médicaments au niveau de l’Ipres et le mandat du Pca qui a expiré depuis 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici