jeudi, 1 décembre 2022 03:24

Immigration irrégulière : Plusieurs dizaines de morts suite à la répression policière marocaine et espagnole (vidéo)

Les plus lus

@Atlanticactu.com – Un drame inouï s’est produit hier au niveau de Nador, une ville marocaine limitrophe de l’enclave espagnole de Melilla. Des migrants dont plusieurs sénégalais, selon des témoins , ont perdu la vie. Ces migrants qui voulaient rejoindre clandestinement l’Espagne ont été victimes de la violence répression conjuguée des policiers espagnol et marocain. Si officiellement le chiffre de 5 morts est avancé, des témoins parlent d’un véritable carnage comme l’indique la vidéo au bas de l’article. Âmes sensibles, s’abstenir.
Hier Vendredi 25 juin aux premières heures du matin, plus de 2.000 migrants ont essayé d’entrer  dans l’enclave de Melilla depuis le Maroc et 130 d’entre eux y sont parvenus, dans ce qui constitue la première tentative d’entrée massive depuis la normalisation des relations entre Madrid et Rabat, selon les autorités locales espagnoles.
Selon les autorités locales marocaines, cinq migrants d’origine africaine ont trouvé la mort et 76 autres ont été blessés, dont 13 grièvement, lors d’une tentative massive d’entrée vendredi matin dans l’enclave espagnole de Melilla. Des chiffres contestés par des témoins qui ont échappé à la repression policière. 
” Parler de 5 morts c’est piétiner notre dignité. Les policiers espagnols et marocains se sont comportés comme des tortionnaires contre nous. C’est un véritable massacre et j’ai compté personnellement près de 30 cadavres de personnes avec qui j’ai tenté de rejoindre l’Espagne”, nous confie Alassane, un migrant témoin de la scène. ”
” On pourrait dire que ces policiers marocains et espagnols avaient reçu de nouvelles consignes, c’est à dire massacrer du migrant”, se désole Alassane 
Par ailleurs, 140 membres des forces de l’ordre ont été blessés, dont 5 grièvement, indiquent ces autorités locales dans un communiqué transmis à l’AFP.
“Selon les autorités locales de la province de Nador, un groupe de migrants en situation irrégulière originaires d’Afrique subsaharienne ont tenté vendredi matin de rejoindre Melilla en escaladant la clôture en fer qui la sépare de la ville de Nador”, a expliqué le communiqué.
Selon l’association marocaine des droits de l’homme, le bilan de cette folle répression est de 27 morts, tous des subsahariens dont les corps sont à la morgue de l’hôpital Hassani de Nador.

 

Atlanticactu com

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités