mardi, 21 mai 2024 04:06

Guinée : Indésirable à Niamey, le « général » Umaru Embalò refuse toute transition aux militaires nigériens

Les plus lus

Guinée
Atlanticactu/ Bissau/ Niamey/ Samira Tandian
Sacré Umaru Embalò ! Après avoir annoncé à grandes pompes son déplacement à Niamey pour faire entendre raison aux putschistes, le général du Gabu qui a été royalement ignoré par le général Abdourahmane Tchiani, a indiqué que l’option militaire de la CEDEAO est toujours d’actualité et qu’il n’y aura pas de transition.
Alors que la Crise au Niger est toujours source de tensions entre le pays et les dirigeants de la CEDEAO, le président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embaló, dans un entretien avec France 24 vendredi, a indiqué que la CEDEAO n’a pas abandonné l’idée d’une intervention militaire au Niger et que cette option « est toujours sur la table » car c’est sa crédibilité qui est en jeu. « Une transition n’est pas acceptable », a-t-il martelé.
Umaru Embalò a néanmoins indiqué que l’organisation aurait dû mieux gérer les premiers coup d’Etat pour éviter ce qui se passe actuellement, critiquant certaines décisions comme la levée des sanctions contre le Mali.
« Dès le premier coup d’État, on aurait dû être ferme et prendre des mesures. C’est antidémocratique. C’est la tradition des années 1970-1980 qui est en train de revenir », a indiqué le président de la Guinée-Bissau, ajoutant que c’était « une grande erreur de la part de la CEDEAO de lever les sanctions au Mali ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents