samedi, 13 août 2022 06:55

Guinée Bissau : Pour mettre fin aux coups d’état dans l’espace CEDEAO, Umaru EMBALÒ annonce la création d’une nouvelle force

Les plus lus

Le « général » d’opérette qui préside actuellement aux destinées de la Guinée Bissau et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, va en croisade contre les coups d’état militaires très à la mode dans la sous-région. Umaru EMBALÒ oublie au passage le vrai fléau qui est la source des coups de force des militaires en l’occurrence, les coups d’état institutionnels et les troisièmes mandats illégitimes.
Le président guinéen Sissoco Embaló a annoncé qu’il a mis sur la table la création d’une force anti coup d’état dans la sous-région africaine. Et le « général » de citer la Guinée-Conacry, le Burkina-Faso et le Mali considérés comme des exemples importants.
« Cela permettra à tout le monde de comprendre que nous sommes au milieu du 21e siècle. Vouloir accéder  au pouvoir par des coups d’État est inacceptable. (.. ) Comme l’a dit le président Emmanuel Macron, pour être chef de l’État il y a des procédures démocratiques à respecter », a déclaré le  »général » Bissau guinéen, lui-même arrivé au pouvoir à la suite d’un forcing de certains chefs d’État ouest africains alors que la Cour Suprême avait exigé de la Commission électorale indépendante un nouveau recompte des voix.
S’exprimant toujours en français, Umaro Sissoco Embaló a invité les africains à être républicains et a également rappelé qu’il appartient au peuple de sanctionner ses dirigeants, mais seulement par les urnes.
Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents