vendredi, 19 juillet 2024 06:10

Guinée Bissau : Domingo Simoes Pereira élu président de l’Assemblée nationale populaire

Les plus lus

Guinée
Atlanticactu/ Bissau / Maïmuna Djalò
Malgré la main tendue du « général » Umaru Embalò d’en faire le prochain Chef du gouvernement après le naufrage électoral de la coalition présidentielle, le leader du PAIGC et coordinateur de la coalition PAI – Terra Ranka devient la deuxième figure de l’Etat de Guinée-Bissau, après avoir été élu président de l’Assemblée nationale populaire, ce jeudi.
Après sa défaite mémorable face à son ennemi juré, le président Umaru Embalò s’était résigné à accepter la victoire du Paigc mais, a nommé rapidement au Conseil d’État son prédécesseur José Mario Vaz. Une nomination que la plupart des observateurs avait considéré comme une volonté du « général du Gabu » de créer les germes d’une paralysie gouvernementale au futur Premier ministre issu de la nouvelle majorité parlementaire.
Domingos Simões Pereira, leader du PAIGC et , avec une majorité de 54 sièges, a décliné le poste de Premier ministre qui aurait été une station conflictuelle avec le président Sissoko Embalò. Le coordinateur de la Plateforme de l’Alliance inclusive – Terra Ranka a été élu président du Parlement guinéen, lors de la première session de la 11ème législature, avec 89 voix en faveur et trois abstentions, sur 92 votants.
Pour le poste de premier vice-président de l’ANP, Fernando Dias, chef du Parti du renouveau social, a été choisi, et pour le poste de deuxième vice-président Adja Satu Camará, du Mouvement pour l’alternance démocratique (MADEM-G15).
À l’ouverture de la session 92 des 102 députés guinéens élus lors des législatives du 4 juin ont prêté serment ce jeudi 27 juillet lors d’une cérémonie à l’Assemblée nationale populaire (ANP), à laquelle assistaient plusieurs invités étrangers, dont le président du Parlement de São Paulo. Tomé et Principe.
Le nouveau Parlement guinéen a pris ses fonctions sans la présence de dix des 102 députés élus, dont beaucoup sont actuellement membres du gouvernement sortant.
Va-t-on assister à des débats programmatiques ou Umaru Embalò continuera t’il de vouloir s’arroger des prérogatives du Premier ministre comme avec Nuno Nabiam Gomes ?
Domingos Simões Pereira devient la deuxième personnalité de l’État guinéen, juste derrière le président Umaro Sissoco Embaló, un concurrent direct de longue date. Cette démarche pourrait-elle être vécue comme une confrontation avec le chef de l’Etat ? L’analyste politique Rui Semedo rejette cette hypothèse, notant que « les deux sont des opposants politiques et doivent observer ces stratégies comme des positions politiques, dans un contexte démocratique ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents