mercredi, 16 juin 2021 19:40

Gabon : Quand ailleurs, c’est la hausse, Aly Bongo ordonne la baisse du carburant

Les plus lus

Ailleurs en Afrique notamment au Sénégal, le gouvernement a décidé de décréter une hausse des prix de l’électricité et du carburant et ce, pour des raisons liées à une mauvaise gestion des budgets publics. Au Gabon, le Président Aly Bongo, a instruit, à travers une correspondance adressée aux directeurs généraux des distributeurs de produits pétroliers, Total, Libya Oil, Engen, Petro et Gab’Oil le Secrétariat technique de la Commission nationale des prix des produits pétroliers (CNPP) de mettre en pratique la nouvelle grille tarifaire des prix à la pompe pour ce mois de juillet 2018. Une baisse drastique !

En ce mois de juillet, les automobilistes gabonais vont un peu souffler. L’essence baisse de 15 francs CFA, passant de 695 Fcfa à 680 Fcfa. Le gasoil, lui, passe de 670 Fcfa à 655, soit une baisse de l’ordre de 15 Fcfa également.

Hors réseaux, le prix de l’essence est fixé à 710 Fcfa le litre ; celui du gasoil à 700 Fcfa.
C’est ce qu’indique, dans une correspondance adressée aux directeurs généraux des distributeurs de produits pétroliers, Total, Libya Oil, Engen, Petro et Gab’Oil, le Secrétariat technique de la Commission nationale des prix des produits pétroliers (CNPP) (voir ci-dessous).

Cette baisse du prix du carburant est le fait des évolutions du cours du brut à l’international. Mais elle est également sans doute destinée à calmer la fronde sociale de conducteurs de taxis, menée par la Coalition nationale des syndicats du secteur des transports (Conasystra). Il y a une semaine, en réaction à une augmentation du prix des carburants à la pompe, ceux-ci avaient décidé d’augmenter de 100 Fcfa le prix des trajets, a connu également une baisse considérable pour la plus grande joie des usagers.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: