Gabon : Ali Bongo nomme un ancien militaire britannique Ministre de l’environnement

Le président gabonais Ali Bongo Odimba a créé la surprise en propulsant un Britannique naturalisé gabonais, Lee White, réputé pour être un écologiste intransigeant, à la tête du ministère gabonais des forêts, une nomination audacieuse et inédite en Afrique.

Quelques semaines après la révélation du « kevazingogate », un trafic de bois précieux qui a provoqué un scandale politique au Gabon, la présidence a annoncé lundi un remaniement ministériel dont le changement le plus notable est la nomination de Lee White aux commandes de ce ministère.

Naturalisé gabonais en 2008, Lee White, 53 ans, est né à Manchester et a notamment grandi en Ouganda, où « il se bagarrait à l’école avec les fils (du président) Idi Amin Dada », selon sa biographie officielle. Titulaire d’un doctorat en zoologie après une thèse sur la réserve de faune de Lopé-Okanda au Gabon, il est décoré en 2010 par la reine Elizabeth II pour services à la protection de la nature en Afrique centrale, selon la même source. Selon des médias gabonais, il est surtout connu pour être « le monsieur vert des présidents Bongo (père et fils) ».

Avant sa nomination, il dirigeait l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) depuis 2009. L’ANPN est chargée de la gestion des 13 parcs nationaux créés par le défunt président Omar Bongo Odimba, le 4 septembre 2002. Lee White est « un homme passionné, mais aussi un fin politicien », déclare sous couvert d’anonymat un spécialiste du monde de la protection de la nature au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici