France : « Risques de guerre civile », des militaires signent une nouvelle tribune et soutiennent les « aînés »

0
125

@Atlanticactu.com – Après La Tribune des généraux, cette fois-ci, un nouveau texte alarmiste est signé de soldats en service, mais qui ont gardé leur anonymat.

Deuxième salve de tirs. La nouvelle tribune de militaires, d’active cette fois-ci, qui était sur toutes les lèvres depuis que Le Parisien en a révélé la préparation, a été dévoilée ce dimanche soir par le site de Valeurs actuelles. Cette missive se veut un soutien à celle précédemment publiée sur le site du même hebdomadaire, et elle est cette fois signée de soldats en service, mais qui ont gardé leur anonymat par peur des représailles de leur hiérarchie.

Un temps postée sur le blog Place d’armes, elle a depuis été supprimée sur cette page. Mais Valeurs actuelles l’a publiée en intégralité ce dimanche soir en invitant « les citoyens » à la signer également. Ce dimanche soir à 1h du matin, 36000 internautes l’avaient virtuellement signée.

La tribune s’adresse à « Monsieur le Président de la République, Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités ». En guise d’introduction, les signataires se réclament du 7e couplet de la Marseillaise du couplet des enfants.

« Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance. Dans ces conditions, c’est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d’entrer dans l’arène pour avoir simplement l’honneur d’y dire la vérité », déclarent ces soldats, dont on ignore le nombre exact.

Ceux qui se réclament de la « génération du feu », des opérations extérieures au Sahel, entre autres, rappellent leur statut. « Si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire », disent-ils.

« Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien – rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine », souligne encore le texte très vindicatif.

« La guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement »

Soutenant encore une fois la première tribune de hauts grades à la retraite, les signataires accentuent encore plus le trait idéologique. « Nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme », appuie la nouvelle tribune.

Le délitement de la France est là encore le leitmotiv. « Cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un pronunciamento militairemais d’une insurrection civile », se défendent-ils devant les accusations d’appel au putsch. « Oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement », martèle ce texte aux accents patriotiques.

Cette nouvelle tribune fera-t-elle autant de bruit que la première ? Paraphée par des militaires pour la plupart à la retraite, elle avait causé des remous politiques et enregistré le soutien de Marine Le Pen. Le gouvernement, lui, avait fini par réagir publiquement, l’armée aussi. Le chef d’état-major des armées, le général Lecointre avait promis dans nos colonnes de lourdes sanctions. Depuis, la hiérarchie militaire a rappelé aux troupes leur devoir de réserve. Un rappel à l’ordre qui n’a visiblement pas dissuadé les signataires de ce nouveau texte.
Source : Valeurs actuelles 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here