Football : L’enquête du New York Times met à mal la Fédération Française de Football

Depuis quelques jours, une enquête du New York Times pointe des accusations de harcèlement moral, de management toxique, de sexisme et d’autres comportements inappropriés au sein de la Fédération française de football. Des accusations qui mettent mal à l’aise l’instance dirigeante du football français.

C’est un article qui risque de faire beaucoup parler au sein de la Fédération Française de Football.Le journal américain, New York Times, a livré une enquête ce mercredi concernant la Fédération Française de Football. A l’intérieur de nombreuses questions et révélations sur les agissements de certaines personnes au sein de la FFF.

Ainsi le quotidien évoque plusieurs salariés qui se sont plaints depuis de longs mois sur le comportement d’autres collègues. Suite à ces plaintes, Noël Le Graët aurait contacté une société externe pour tenter de mettre fin aux différents problèmes et notamment de « mauvais langage, la maltraitance mentale et le stress sont courants, l’alcool avait alimenté un comportement inapproprié lors d’événements pour le personnel »

Le journal américain livre plusieurs témoignages de salariés de la FFF. Ces derniers indiquent les différents abus qu’ils auraient subi. La FFF a apporté une réponse à tous ces agissements et a notamment « interdit aux membres du personnel de consommer de l’alcool lors de fêtes organisées dans les propriétés de la fédération« . Elle a également mis en place « un programme de formation obligatoire contre le harcèlement au début de 2020« .  Du côté des salariés, c’est le rapport « Molière » qui serait attendu de pied ferme pour entraîner de réel changement au sein de la FFF indique le Times.

Atlanticactu.com Avec New York Times

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici