jeudi, 18 avril 2024 10:49

Dissolution de l’assemblée Nationale Populaire : Macron encourage le « général » Umaru Embalo à nommer un nouveau gouvernement

Les plus lus

Guinée
Atlanticactu / Bissau / Paris / Cheikh Saadbou Diarra
Si le pseudo général et actuel président Bissau-guinéen n’a pas obtenu un soutien ferme de la majorité de ses pairs membres de la CEDEAO, Umaru Embalo a finalement obtenu la bénédiction du président Emmanuel Macron qui n’a, non seulement pas condamné la dissolution illégale de l’Assemblée Nationale Populaire mais, a conseillé la nomination d’un nouveau gouvernement issu des partis proches de Sissoco Embalo.
En visite à l’Elysée mardi 19 décembre , le « général » Umaru Embalo qui rasait les murs depuis qu’il a dissout le Parlement dominé par la coalition PAI Terra-Ranka dirigée par le Secrétaire général du PAIGC Domingo Simoes Pereira, peut pousser un ouf de soulagement. C’est le président français qui, en s’ingérant dans les affaires internes de la Guinée Bissau, encourage son « protégé »  à former rapidement un nouveau gouvernement. Le Premier ministre Geraldo Martins issu de la majorité, qui avait été reconduit la semaine dernière à la tête du gouvernement, risque de sauter pour un homme apte obéir au doigt et à l’œil le « général du Gaabu ». 
Le Président de la République a reçu Umaro Sissoco Embaló, Président de la République de Guinée-Bissau, au Palais de l’Elysée, ce mardi 19 décembre 2023.
Selon le site de l’Elysée parcouru par Atlanticactu.com, Emmanuel Macron a rappelé que la densification des échanges entre Paris et Bissau n’est cependant possible qu’au travers d’institutions bissau-guinéennes fortes et stables, d’où ses encouragements à son homologue à former rapidement un nouveau gouvernement.
Les deux chefs d’Etat se sont félicités de la relance de la relation bilatérale, suite à la visite du Président de la République à Bissau, le 28 juillet 2022, notamment dans les domaines de l’éducation et de la coopération culturelle, et de l’ouverture de l’école internationale française à Bissau en septembre 2023, qui contribue à renforcer la place de la Guinée-Bissau dans la francophonie. Conformément aux engagements pris en juillet 2022, la France soutiendra cette année encore la Guinée-Bissau avec un appui budgétaire de trois millions d’euros et avec une subvention de quatre millions d’euros pour la rénovation d’infrastructures sportives et scolaires des établissements adjacents à cette nouvelle école française.
Se prononçant sur le dernier Sommet de la CEDEAO du 10 décembre 2023, les dirigeants se sont aussi entretenus de la situation régionale. Ils sont revenus plus particulièrement sur la situation au Niger. Le Président de la République a de nouveau exprimé le plein soutien de la France au Président Mohamed BAZOUM et a rappelé que sa libération constituait un préalable à toute négociation avec les putschistes. Les deux dirigeants ont également échangé sur le programme de la Troïka, chargée de suivre les transitions au Mali, au Burkina Faso mais aussi en Guinée. Enfin, à la veille des élections présidentielles en République démocratique du Congo, ils ont partagé leur préoccupation quant à la situation dans la région des Grands Lacs.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents