Déclassement de la forêt classée : Abdoulaye Pouye maire de Mbao stoppe le projet du ministre Abdou Karim Sall (Photos)

Ce dimanche, les habitants de la commune de Mbao se sont donnes rendez-vous derrière leur édile pour organiser une randonnée écologique pour La Défense de la forêt classée de Mbao, l’une des seules existantes (encore) dans la région de Dakar qui en comptait quinze dans les années 70. Cette randonnée est une réponse au projet de déclassement d’une partie de cette forêt qui serait l’œuvre du ministre de l’environnement et du développement durable Abdou Karim Sall.

Pour montrer leur désapprobation à la boulimie foncière des autorités politiques du département qui ne cessent de déclasser le seul poumon vert de Dakar aux fins d’enrichir des proches, les populations de Mbao et environnement ont décidé d’adresser un message fort à l’endroit du chef de l’état. Et c’est à l’occasion d’une randonnée qui a regroupé toutes les couches (Conseillers municipaux, Imams, Chef de quartier, Délégués de quartiers, Mouvements de Jeunes, Organisations de femmes, Pêcheurs de la commune, Femmes transformatrices de produits halieutiques, Femmes maraîchers, Chauffeurs de clandos,  Mouvements sportifs, Enseignants de la commune, Agents de santé, Agents municipaux, Commerçants, etc…) que Abdoulaye Pouye l’édile s’est prononcé contre ce charcutage foncier.

Tous debout, ces manifestants encadrés par la gendarmerie ont dit  non à l’agression de ce poumon vert de la capitale. Dans une longue procession, les randonneurs ont quitté la Mairie pour rallier le croisement Petit Mbao avec comme slogan: « Ne touchez à la forêt classée de MBAO » .
Pour rappel, cette manifestation fait suite à  un projet de cimetières qui amputerai 10 ha de la forêt classée et , est à l’origine de la polémique autour de la forêt. « Chose inadmissible », selon le premier Magistrat de la Commune de MBAO qui était accompagné des populations.

D’ailleurs, le clou de la manifestation aura été sans nul doute le puissant message du maire, « Nous interpellons le chef de l’État son excellence le Président Macky Sall afin qu’il ne signe pas le décret déclassification de leur chère forêt ».

MBAO dit NON à la déclassification de sa forêt classée. Le ministre Abdou Jarim Sall, l’absent le plus présent de la randonnée avec des rappels sur l’affaire des gazelles Oryx et autres faits d’armes 

S’il y’a quelqu’un qui doit avoir des regrets quant à sa promotion comme ministre c’est bien l’ancien directeur général de l’ARTP. Abdou Karim Sall ci-devant ministre de l’environnement et du développement durable est sous les feux de la rampe depuis sa nomination dans ce ministère. C’est la gestion du naufrage d’une pirogue de son département avec plusieurs victimes au large de Dakar qui sera l’un des coups les plus durs car, le ministre s’était signalé avec une communication nulle pour ne pas dire offensante. Après, ce sera l’épisode de la journée de l’arbre où une photo devenue virale montre Abdou Karim Sall, chaussures bien cirées en costume cravate debout sur une natte pour arroser l’arbre planté.

Et comme le ministre aime souvent se signaler, les populations de Mbao l’ont accusé d’avoir voulu déclasser plusieurs hectares de la forêt classée pour les beaux yeux du maire de Pikine et oncle du Chef de l’état. Malgré les démentis faits et les assurances données aux jeunes venus le rencontrer, la procédure était en cours au niveau de la gouvernance de Dakar. Mais, le dernier acte qui risque de lui être fatal est le transfert de gazelles Oryx d’une réserve au parc privé du ministre. Lors de ce transfert, certains décéderont du fait de mauvaises conditions de convoyage.

Cheikh Saadbou Diarra (Atlanticactu.com)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici