mardi, 23 juillet 2024 08:52

Déchéance de Mimi TOURE : Ousmane SONKO toujours aphone, Barth dénonce l’illégalité de la mesure

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu / Dakar / Khadim Mbodj
Déchue de son mandat de député sans aucune forme, Mimi TOURE qui a été royalement ignoré par la plupart des acteurs politiques à l’exception de Mamadou Laminé DIALLO du mouvement TEKKI, a obtenu le soutien de principe du député- maire de Dakar Barthélémy DIAS. Après avoir conduit la tête de liste de la coalition présidentielle BBY lors des dernières législatives, Mimi TOURE avait démissionné du groupe parlementaire de la majorité pour rejoindre les non inscrits. Une posture qui n’avait pas plu ses camarades de l’APR qui ont initié une procédure de destitution devant le bureau de l’assemblée nationale où BBY a obtenu le soutien des députés du PDS pour couper la tête de l’ancienne égérie de la traque des biens mal acquis.
Si d’autres leaders comme Ousmane SONKO ne sont pas encore prononcé sur le cas de Mimi TOURE, le maire de Dakar a pris son courage à deux mains pour dénoncer la mesure. Malgré les différents qui les oppose, Barthélémy DIAS est d’avis que «  La radiation de l’ancienne Première ministre est injuste, illégale et inacceptable ». Mais, s’interroge le proche de Khalifa SALL,  « où était-t-elle quand ils ont truqué pour avoir les 8 députés ? Où était-elle quand on liquidait la liste nationale de la coalition Yewwi ? C’est pourquoi il est bien de marcher dans la droiture pour éviter de baisser la tête demain. Mais, quand vous participez à des magouilles, les gens auront du mal à vous défendre ».
Interrogé s’il avait des des difficultés pour défendre Aminata Touré, Barthélémy Dias qui était l’invité du Grand Format de Walftv de déclarer, « Aminata Touré elle-même sait que la coalition Benno Bokk Yakaar n’a pas 82 députés. Elle sait aussi que quand la majorité liquidait la liste dirigée par Ousmane Sonko, c’était anormal, inacceptable et illégal. Maintenant, être victime de l’illégalité coule de source. Mais ceux qui l’ont déchue, qu’ils sachent aussi que demain, ils auront des comptes à rendre ».
Quant à ceux qui ceux de BBY qui évoquent la jurisprudence Mbaye Ndiaye et Moustapha Cissé Lô,  Barthélémy DIAS rappelle qu’en son temps, Macky Sall en personne avait dénoncé cette décision. Comment se fait-il que le même président fasse la même chose ?, s’insurge le Maire de Dakar.
Selon Barthélémy DIAS, « Pour le Président Macky Sall, la démocratie c’est à la tête du client. C’est décevant de sa part, parce qu’on était avec lui à la Place de l’Obélisque et partout pour faire face au régime d’Abdoulaye Wade. Il doit savoir que le pouvoir va finir un jour. Il doit mettre ça dans sa tête ».
Sur l’implication des députés du Groupe parlementaire Wallu Sénégal dans la mise à mort de Mimi TOURE, l’édile de Dakar,  « Je préfère ne pas parler de Wallu. Je rappelle que la coalition qu’on avait mise en place Yewwi/Wallu avait un seul objectif : montrer au Président Macky Sall et son régime qu’ils sont minoritaires et on l’a réussi. Je crois que les gens ne doivent pas s’attaquer à Wallu parce qu’ils ont été constants. Ils ont accepté de s’allier avec nous pour démontrer que Macky Sall n’est plus majoritaire. Je ne cherche pas à comprendre les raisons du vote de Wallu pour déchoir Mimi Touré. Mais je précise que ce qu’ils ont fait au député Aminata Touré est illégal et inacceptable ».
Mais, c’est parce que «Le président de l’Assemblée nationale est une marionnette» que de pareilles inepties peuvent passer au sein de l’assemblée nationale, a fustigé Barthélémy DIAS qui admet qu’il faut faire face par principe et taire les querelles pour que Mimi TOURE soit rétablie dans ses droits ?
« Ce qui se passe actuellement à l’Assemblée nationale justifie à suffisance notre résistance à cette majorité mécanique. Et je ne blâme pas d’ailleurs le président de l’Assemblée nationale. Je pense que c’est une marionnette. On a introduit l’armée à l’Assemblée nationale pour permettre à certains députés de voter et empêcher d’autres de ne pas voter. Si quelqu’un dit : je suis le président de l’Assemblée nationale, je ne le considère pas comme un tel. C’est une marionnette », a dénoncé Barthélémy DIAS.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents