vendredi, 3 février 2023 19:22

Criminalisation de l’homosexualité : Aymerou Gningue classe sans suite la proposition de loi

Les plus lus

@Atlanticactu.com – Les députés du groupe parlementaire BBY n’ont pas tardé à réagir sur la proposition de loi criminalisant l’homosexualité concoctée par « And Samm Djiko Yi » et l’ONG Jamra. Cette proposition de loi par plusieurs députés a été déposée en milieu de semaine au niveau de l’assemblée nationale. Mais, certains députés de la majorité se sont violemment opposés à ce qu’ils considèrent comme un diktat de politiciens encagoulés. Après Djibril War, c’est au tour du président du groupe parlementaire Aymerou Gningue de riposter avec virulence.

Si Djibril War a essayé sur le tard de diluer son discours, ce n’est pas le cas pour Aymerou Gningue qui, a travers un communiqué, a servi des vertes et pas mûres aux initiateurs de ce document. En effet, Aymerou soulève l’impertinence de ce débat dont les motivations sont destinées à installer un débat obscur dans cette période pré-électorale et de,  par des députés qui cachent des objectifs politiques inavoués derrière cette proposition de loi.

Se basant sur les textes existants, Aymerou Gningue de dire , «La législation du Sénégal qui date de 1966 donc depuis 55 ans est claire et nette à ce sujet. Il n’est point besoin d’y ajouter ou d’en retirer virgule. Notre pays le Sénégal n’a de leçons à recevoir de personne ».

« le Président Macky Sall, garant de l’application des lois et règlements du pays a dit, redit et répété que l’homosexualité n’est pas et ne sera pas reconnue dans notre pays tant qu’il sera à la tête du Sénégal car cela est en porte à faux avec notre religion, nos valeurs et notre culture», a rappelé le président du groupe parlementaire BBY. Et de souligner, « Circulez Messieurs il n’y a rien qui ne soit déjà voté à ce sujet! Nos priorités sont dans l’éducation et la formation des jeunes, leur encadrement moral et spirituel comme nous le pratiquons avec sérénité et efficacité avec toutes nos communautés religieuses et confrériques».

En définitive, conclut Aymérou Gningue, «que ceux qui cherchent à se signaler à l’attention du public en cette veille d’élection locale, se trouvent d’autres sujets car celui-ci n’en est pas un. La loi en vigueur et la position inébranlable du Président Macky Sall sont sans équivoque possible ».

Charlotte DIOP  

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents