Covid-19 : Omicron le nouveau variant « insaisissable » et préoccupant pour l’OMS

0
265

@Atlanticactu.com – Si ailleurs dans le monde, la pandémie continue d’inquiéter avec l’attente d’une probable cinquième vague comme dans la plupart des pays occidentaux, une nouvelle inquiétude se profile à l’horizon avec l’apparition d’un nouveau variant considéré comme « préoccupant » pour l’OMS. Omicron est le nom de ce nouveau variant, est détecté en Afrique australe pour la première fois d’où les mesures de suspension de voyages et de passagers en provenance de cette zone.

La nouvelle mutation du Covid-19, apparu en Afrique du Sud et baptisée Omicron, est qualifié de « préoccupant » par l’OMS. La communauté scientifique cherche à savoir s’il résiste aux vaccins.

Après Alpha, Beta, Gamma et Delta.… Un nouveau variant baptisé Omicron par l’OMS, a été identifié mercredi 24 novembre 2021. Apparu en Afrique du Sud, il inquiète la communauté scientifique, car il apparaît, selon les premières études, comme plus contagieux que le variant Delta.

L’arrivée d’Omicron intervient alors que l’Europe affronte déjà une flambée des cas de Covid-19 depuis plusieurs semaines.

Plus de trente mutations

Ce nouveau variant a été qualifié, vendredi, de « préoccupant » par l’organisation Mondiale de la Santé. « Le variant B.1.1.529 a été signalé pour la première fois à l’OMS par l’Afrique du Sud le 24 novembre 2021. Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes », a indiqué le groupe d’experts chargé par l’OMS de suivre l’évolution du Covid-19.

Selon Santé Publique France, Omicron présente en effet « 32 mutations, insertions ou délétions de la protéine Spike dont notamment la mutation N501Y qui a été associée à l’augmentation de la transmissibilité des variants alpha, beta et gamma. » À titre de comparaison, Delta présentait seulement deux mutations.

« Le souci, c’est que lorsque vous avez autant de mutations, cela peut avoir un impact sur la façon dont le virus se comporte », a déclaré à l’AFP Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS pour le Covid-19.

Plus contagieux que Delta ?

Le nombre élevé de mutation de ce nouveau variant pourrait l’aider à éviter les défenses immunitaires de l’organisme. Il pourrait par définition être plus transmissible. « Nous pouvons voir qu’il a un potentiel de propagation très rapide » a affirmé le virologue Tulio de Oliveira, lors d’une conférence de presse du ministère de la Santé.

Le centre de contrôle et de prévention des maladies de l’Union africaine a tenté de tempérer. « Il existe de nombreux variants mais certains n’ont pas de conséquence sur la progression de l’épidémie » a signalé John Nkengasong, le directeur de l’autorité sanitaire.

Pourtant, « le nombre de cas détectés et le pourcentage de tests positifs augmentent rapidement », a déclaré l’Institut national des maladies transmissibles d’Afrique du Sud (NICD), notamment dans la province la plus peuplée du Gauteng, qui comprend Pretoria et Johannesburg.

Où circule-t-il ?

Depuis le séquençage de ce nouveau variant, « vingt-deux cas positifs ont été enregistrés » en Afrique du Sud, selon les chiffres du NICD le 25 novembre. Mais les laboratoires d’analyse confirment détecter de plus en plus de cas.

Le nouveau variant a également été enregistré au Botswana, et à Hong Kong sur un voyageur qui revenait d’Afrique du Sud.

Une autre personne a été infectée en Israël. « Il s’agit d’une personne revenue du Malawi », a annoncé, vendredi, le ministère de la Santé israélien, qui soupçonne « deux cas supplémentaires de personnes revenues de l’étranger ». Placées en isolement, ces trois personnes étaient vaccinées contre le Covid-19, a révélé le ministère, sans toutefois préciser le nombre de doses ou le type de vaccin.

S’il ne circule pas en France pour l’instant, un cas du nouveau variant a été identifié en Belgique. « Il s’agit de quelqu’un qui venait de l’étranger. Qui a été testé positivement le 22 novembre. Qui n’était pas vacciné », a détaillé le ministre de la Santé belge, Frank Vandenbroucke,

Inquiétudes

L’apparition du variant Omicron suscite de nombreuses inquiétudes dans le monde. Plusieurs pays, tels que les États-Unis, le Canada et le Brésil, ont suspendu les voyages depuis et vers l’Afrique australe pour freiner sa progression.

En Europe, le Royaume-Uni, la France, l’Italie et Chypre ont interdit, à partir de vendredi, les vols en provenance d’Afrique du Sud et des pays voisins.

Il existe un risque « élevé à très élevé » que le variant Omicron se répande en Europe, a estimé l’agence de santé de l’UE. Dans un rapport d’évaluation des risques, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) note qu’il existe toujours « une incertitude considérable concernant la contagiosité, l’efficacité des vaccins, le risque de réinfection et les autres caractéristiques du variant Omicron ».

Avec AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here