mardi, 28 septembre 2021 23:15

Covid-19 en France : la 4ème vague frappe tout le territoire

Les plus lus

La situation sanitaire “continue de s’aggraver” en France, avec une tension hospitalière désormais en hausse, et seulement sept départements en dessous du seuil d’alerte fixé à 50 cas par 100.000 habitants, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à l’issue du conseil des ministres.

“Nous comptons désormais plus de 19.000 cas par jour en moyenne, soit 97% de plus qu’il y a une semaine”, a-t-il averti.

“Plus encore que les précédentes, la quatrième vague frappe tout le territoire”, a-t-il indiqué, citant pour preuve la forte augmentation du taux d’incidence presque partout en France.

“Dans plus de la moitié des régions, il ne fait plus que doubler. Et il n’y a désormais plus que sept départements en dessous du seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants”, a-t-il souligné.

Dans des départements comme la Haute-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l’Hérault, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes et la Haute-Corse, le taux d’incidence est monté à 722 cas pour 100. 000 habitants.

Cette flambée de l’épidémie a entrainé une augmentation des admissions à l’hôpital et dans les services de réanimation. “Le nombre de patient hospitalisé est repassé au dessus de 7.000, et on compte 250 patients hospitalisés de plus que la semaine dernière”, a dit Gabriel Attal.

Le nombre de patient admis en réanimation a aussi augmenté, et “approche du seuil de 1.000, soit 20% de nos capacités totales, avec un nombre de passage qui a augmenté de 80% en une semaine”, a-t-il ajouté.

Mais les autorités ne désespèrent pas, malgré cette explosion de l’épidémie. Selon le porte-parole du gouvernement, la France a les moyens de faire dérailler la mécanique du virus, grâce au vaccin.

“Avec les gestes barrière, une vaccination massive et rapide, nous pouvons contenir cette quatrième vague à l’hôpital”, a déclaré M. Attal, rappelant que l’objectif était désormais d’atteindre 50 millions de primo-vaccinés à la fin août.

Avec Xinhua

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents