vendredi, 1 mars 2024 01:12

Coup d’état constitutionnel au Sénégal : Oumar Touray, le président de la commission de la Cedeao préconise des sanctions dures contre Macky Sall

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Abuja/ Dakar/ Cheikh Saadbou Diarra
Si les sénégalais s’impatientent sur les sanctions à prendre contre Macky SALL et son régime par la communauté internationale,  Omar Touray, ancien ministre des affaires étrangères de Gambie et actuel président de la Commission de la Cedeao est monté au créneau pour activer des sanctions sévères contre le Chef de l’Etat sénégalais qui a décidé de prolonger son mandat à la tête du Sénégal, selon Africa Intelligence.
À la tête de la commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Omar Touray souhaite afficher une posture de fermeté après l’annonce du report de l’élection présidentielle sénégalaise par Macky Sall, le 3 février. En coulisses, il a été le principal artisan derrière la publication le 6 février du communiqué de l’organisation régionale appelant à “prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour rétablir le calendrier électoral”. Une sortie qui a passablement irrité la présidence sénégalaise. Dès le 3 février, et en amont de la publication du communiqué, Omar Touray avait mené une série de discrètes consultations avec plusieurs ministres des affaires étrangères de la Cedeao.
L’institution a néanmoins pris soin d’attendre le vote de l’Assemblée nationale sénégalaise du 5 février pour communiquer officiellement sur l’ajournement de l’élection. Jusqu’au dernier moment, plusieurs commissaires de l’organisation ont espéré que le Parlement puisse bloquer ce report. Omar Touray, ancien ministre des affaires étrangères de Gambie, pays frontalier du Sénégal, est un familier de la scène politique du pays depuis plusieurs années.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents