Côte d’Ivoire : À quelques mois de son dernier mandat, ADO s’ouvre le boulevard vers une troisième élection

En pleine fête du cinquante-neuvième anniversaire de l’accession de la Côte d’Ivoire à la souveraineté internationale, Alassane Ouattara ouvre la voie à un troisième mandat. Le Président ivoirien rajoute une couche à la polémique déjà grandissante sur un éventuel troisième mandat. Le débat fait actuellement rage au Sénégal, en Guinée même si l’ancien Président Abdou Aziz de la Mauritanie a su au dernier moment, respecter la constitution et sauver son pays d’une crise.

« C’est très clair, je peux me représenter si je le souhaite » à un troisième mandat en 2020, a déclaré le président ivoirien lors d’une interview accordée lundi à Radio France Internationale. Il a par ailleurs défendu un bilan « inattaquable ».

Pourtant en août 2018, le même Alassane Ouattara avait appelé  » à une transition du leadership vers une nouvelle génération ».
Il ouvre ainsi la voie à la possibilité d’ un troisième mandat.
Pour rappel, Alassane Ouattara est, avec Macky SALL le Président sénégalais, la pièce maîtresse de la françafrique.

Seul le vaillant peuple ivoirien pourrait faire déjouer ce plan ourdi de longue date depuis l’Elysée dans le but de maintenir indéfiniment les pays d’Afrique de l’Ouest sous tutelle française.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici