vendredi, 1 mars 2024 01:02

Colère des agriculteurs européens, plus d’un millier de tracteurs envahissent Bruxelles

Les plus lus

Belgique 
Atlanticactu / Paris / Bruxelles / Yaye Thioro Gueye 
Les agriculteurs français et européens ont envahi ce jeudi les rues de la capitale belge pour faire entendre leur voix inaudibles depuis plusieurs mois. Profitant du sommet extraordinaire des dirigeants européens à Bruxelles pour le financement de la guerre en Ukraine, plus d’un millier de tracteurs sont déployés devant le siège de la commission de l’Union européenne. 
Un millier de tracteurs, selon la police locale, ont envahi les rues, entraînant des perturbations dans la circulation automobile et pour les transports en commun.
La porte-parole du service bruxellois de transports publics fait état d’une fluidité changeante du trafic alors que les véhicules agricoles convergent vers des lieux de rassemblement pour des actions prévues, notamment des discours et actions symboliques aux alentours de 10 h 30 (UTC+1) au rond-point Schumann et à la place du Luxembourg.
Par voie d’un communiqué, la Stib (Société des transports intercommunaux de Bruxelles) a indiqué que plusieurs lignes de bus en direction du quartier européen sont limitées ce matin. Toutefois, métros et trams fonctionnent normalement. La manifestation des agriculteurs, visant à bloquer certains axes avec leurs tracteurs, a perturbé la mobilité dans la capitale belge. “Les bus roulent bien, mais sont donc limités à cet arrêt et n’entrent pas dans le quartier européen”, a précisé la porte-parole, faisant référence à l’arrêt Ambiorix où six lignes de bus sont actuellement limitées.
La porte-parole de la Stib a cependant assuré que la situation devrait rapidement revenir à la normale. Elle a ajouté : “Une fois que les tracteurs seront dans le quartier européen, la situation sera stabilisée. Toutefois, elle pourra encore évoluer quand ils quitteront ce quartier en fin de journée”.
Cette manifestation d’envergure fait écho aux préoccupations des agriculteurs face aux politiques européennes jugées incohérentes en matière d’agriculture. Les agriculteurs belges, menant des actions de blocage depuis plusieurs jours dans divers endroits du pays, sont rejoints par leurs homologues venus de France, d’Espagne, du Portugal et d’Italie. Ce mouvement souligne une inquiétude croissante au sein du secteur agricole européen.
Par voie d’un communiqué publié ce mercredi, la Commission européenne a indiqué qu’elle a proposé “de reconduire pour une année la suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE, tout en protégeant davantage les produits agricoles sensibles de l’UE”.
La Commission a également annoncé le report de l’obligation de mettre un certain pourcentage de terres en jachères au repos, à travers une dérogation temporaire à ces règles pour l’année en cours.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents