lundi, 14 juin 2021 06:34

Chronique : DANS KACCOOR BI DE CE MERCREDI 19 MAI 2021, « KEEMTAAN GI – AFRIQUE CONSTIPEE

Les plus lus

Quelle Afrique ! Voilà un continent gâté par la nature, au sous-sol regorgeant de toutes sortes de minerais et de ressources, le seul qui dispose actuellement de vastes étendues de terres cultivables, de forêts et de cours d’eau à n’en plus finir, de bras valides, de mers poissonneuses, de soleil etc. et qui refuse de grandir. Des experts nous promettaient un avenir radieux après la Covid, notre continent n’ayant pas subi de grosses pertes en vies humaines comparativement à l’Europe, à l’Asie (regardez ce qui se passe en Inde !), en Amérique latine (Brésil, l’un des trois pays au monde où il y a eu le plus de morts) et aux Etats Unis. Plutôt donc que d’essayer de rebondir par nous-mêmes, Dieu nous ayant ménagés, voilà qu’on se tourne encore vers l’ancien colonisateur pour tendre la main. Paris accueille ainsi à son initiative un sommet sur … la relance des économies africaines. Et pourtant, des deux économies, celle de la France est plus à l’article de la mort. La belle farce ! Malgré les nombreuses institutions du genre Uemoa, Cedeao, Cemac, Ceac… l’Afrique n’arrive toujours pas à décoller sur le plan économique. Au contraire, elle ne cesse de s’enfoncer dans le sous-développement et ses populations de s’appauvrir. Rien n’a jamais été entrepris par nous-mêmes. Si, si, chacun s’est barricadé pendant la crise sanitaire, fermant ses frontières. Comme celles entre ce doux pays et la chaude Guinée. Et voilà qu’une flopée de chefs d’Etat s’en va gaillardement retrouver cette France qui ne nous veut pas que du bien, mais cherche plutôt à nous tenir par les couilles. Voir tous ces chefs d’Etat cherchant leur survie en Europe, plutôt que de se donner des forces mutuelles, nous parait affligeant. Sortir l’Afrique de l’engrenage, c’est lutter contre la corruption, l’enrichissement illicite et l’évasion fiscale organisée par les multinationales. C’est mieux que de servir à nos fils et filles ce misérabilisme dont une illustration nous a encore été donnée hier. Il nous faut des dirigeants avec des c… et qui pensent comme des grands. Certes, comme toujours, il se trouvera toujours des flagorneurs pour saluer la vision du Chef quand il reviendra de ce grand cirque. Un chef dont les cerbères ne cautionnent aucune note discordante. Ils veulent la pensée unique et pensent que leur Champion a la science infuse. Un génie quoi ! A voir des gens sans relief s’attaquer bêtement et sans arguments au Pr Abdoulaye Bathily, on se dit que ce pays a perdu la tête… Hélas !
KACCOOR BI »

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: