BBC / Petrotim : Macky solde ses comptes avec Karim Wade

Après le gouvernement qui à travers le ministre de la Justice qui évoquait au début une «  affaire privée » et la ministre Porte-parole du gouvernement qui l’avait à grande le frangin du président Macky Sall cité dans les malversations de Petrotim, la coalition BBY s’était réunie le week-end dernier pour apporter son soutien à leur leader dans cette affaire toujours privée. Le Président Sall en a profité pour régler des comptes. Ainsi, Karim Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye et Abdoul M’Baye, en ont reçu pour leur grade.

Retour sur les moments forts de la rencontre des leaders de la coalition Benno Bokk Yakar.

« Dans cette affaire, l’État n’a rien à se reprocher et c’est désolant de voir une certaine opposition radicale se livrer à de fausses déclarations. Tous les chiffres qu’on annonce sont fantaisistes », a dit le chef de l’Etat dans des propos rapportés par Libération. Macky Sall a surtout expliqué pourquoi il a signé le décret d’approbation des contrats avec Timis Corporation.

« Wade, Karim et Souleymane Ndéné avaient signé le contrat de recherche et de partage de production avec Petrotim, au nom de la République du Sénégal, le 17 janvier 2012. Quand je suis arrivé, j’ai signé le décret d’approbation, car c’était soit cela, soit déclencher des contentieux parce que le contrat était déjà signé », révèle-t-il.

Le président de la République charge son ancien Premier ministre. « Abdoul Mbaye lui-même a préparé, avec les services de la Primature, le décret d’approbation que j’ai signé. Mais, je remarque que, dans certains cas, il devient subitement amnésique », a-t-il dit. Et de marteler : « On a accusé l’État qui a pris ses responsabilités en saisissant la Justice. Tout le monde sera entendu sans exception. Et, j’espère que ceux qui disent détenir des preuves les remettront à la justice ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici