Avant Trump, Ronald Reagan avait fait montré d’un mépris vis à vis des présidents africains en ces termes, « Ces singes des pays africains » : un enregistrement inédit

Lors d’une conversation avec le président Richard Nixon en 1971, celui qui était alors gouverneur de Californie a qualifié des diplomates africains de « singes (…) toujours pas à l’aise dans des chaussures ».

Alors que Donald Trump multiplie les déclarations racistes ces dernières semaines en vue de séduire une partie de son électorat, le racisme d’un autre président américain fait scandale.

Dans une bande audio de 1971 dénichée par le site américain The Atlantic, on peut entendre Ronald Reagan – à l’époque gouverneur de Californie – qualifier de « singes » des diplomates africains lors d’une conversation téléphonique avec le président républicain d’alors, Richard Nixon.

En ce 26 octobre 1971, M. Reagan appelle son ami républicain pour lui faire part de sa colère : la veille, les Nations unies ont adopté la résolution 2758 de l’ONU, excluant Taïwan, officiellement appelé « République de Chine », au profit de la République populaire de Chine. En pleine guerre froide, ce nouveau siège communiste aux Nations unies ne plaît pas aux Etats-Unis, qui avaient appelé à voter contre.

Pour Ronald Reagan, les pays africains sont responsables de ce retournement en reconnaissant la République populaire de Chine contre l’avis des Etats-Unis . « Hier soir, je vous le dis, regarder ce truc à la télé comme je l’ai fait…, explique Reagan au président américain. Voir ces singes des pays africains… Maudits soient-ils, ils ne sont toujours pas à l’aise dans des chaussures ! » A cette remarque des plus racistes, Richard Nixon glousse. Il répétera les propos de Reagan dans d’autres discussions avec ses conseillers.

Un passage dissimulé pendant des années

La bande audio de cet appel téléphonique enregistré par M. Nixon a été découverte par Tim Naftali, ancien président de la bibliothèque présidentielle Richard Nixon. Selon lui, le passage contenant les propos de Reagan avait, dans un premier temps, été mis de côté avant d’être publié par les archives nationales il y a deux semaines.

Mort en 2004, Ronald Reagan fut président des Etats-Unis entre 1981 et 1989 et reste l’un des anciens locataires de la Maison Blanche les plus appréciés outre-Atlantique.

Comme le souligne The Atlantic, cet échange d’octobre 1971 rappelle que d’autres présidents américains ont déjà « souscrit à la croyance raciste selon laquelle les Africains ou les Afro-Américains sont en quelque sorte inférieurs ». « L’aspect le plus nouveau des moqueries racistes du président Donald Trump n’est pas qu’il les a dites, mais qu’il les a dites publiquement », remarque le média américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici