Angleterre : la statue d’un marchant d’esclaves déboulonnée par des manifestants à Bristol

 

La statue du marchand d’esclaves du 17e siècle, Edward Colston, a été renversée dimanche dans le centre-ville de Bristol, dans le sud du Royaume-Uni, par des manifestants du mouvement « Black Lives Matter ».

Érigée en 1895 dans une rue qui porte son nom, cette statue en bronze d’Edward Colston a été arrachée de son piédestal par des cordes tirées par un groupe de manifestants. Une fois la statue à terre, ils se sont massivement rués dessus pour la piétiner, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux.

La police locale a annoncé l’ouverture d’une enquête pour identifier les personnes impliquées et la ministre de l’Intérieur, Priti Patel, a dénoncé un acte « absolument honteux » et « complètement inacceptable».

Issu d’une riche famille marchande, Edward Colston (1636-1721) s’est enrichi dans le commerce des esclaves en vendant près de 100 000 esclaves d’Afrique de l’Ouest dans les Caraïbes et aux Amériques entre 1672 et 1689. Sa statue a fait l’objet de controverses au cours des dernières années après que des militants ont fait valoir que ce personnage ne devrait pas être publiquement reconnu par la ville.

 

Selon la police, quelque 10 000 personnes ont défilé dans les rues de Bristol, comme des milliers d’autres durant le week-end à travers le Royaume-Uni.

Les manifestations organisées au Royaume-Uni font partie d’une immense vague de manifestations déclenchées à travers le monde par le meurtre de George Floyd, un Afro-américain tué par la police alors qu’il n’était pas armé.

La Rédaction (atlanticactu.com)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici