Affaire Locafrique : Khadim BA perd devant son père qui décroche le quitus du Registre du Commerce

L’affaire qui avait pendant plusieurs mois opposé l’homme d’affaires Khadim Ba à son père Amadou, vient de connaître ce qui pourrait être le début de l’épilogue dans ce qui est considéré comme l’opération de contrôle de la société Locafrique. Le juge Malick Lamotte a délivré une ordonnance à Amadou Ba pour l’obtention du registre de commerce et du Crédit Mobilier (RCCM) en vue de manager la société objet d’un contentieux, selon Confidentiel Afrique.

La société Locafrique est désormais entre les mains de Amadou BA, PCA Locafrique, Imencio MORENO, Me Mamadou DIOP, Amadou SY qui sont les nouveaux administrateurs de l’entreprise. Selon Confidentiel Afrique avait annoncé en exclusivité dans son édition du 17 Septembre dernier, les 3 nouveaux administrateurs de LOCAFRIQUE en tandem avec le Président du Conseil d’administration Amadou BA, avaient engagé une procédure judiciaire pour décrocher le RCCM, afin de délester des pouvoirs qui restent à Khadim BA. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, Khadim BA vient de perdre la main face à son pater Amadou BA. Ce dernier vient d’obtenir ce vendredi 16 Octobre 2020 le Registre de Commerce, suite à une décision judiciaire rendue par le juge Lamotte. e Le Sprint pour décrocher le RCCM (Registre de Commerce et du Crédit Mobilier), prend fin. Selon des informations exclusives parvenues à Confidentiel Afrique, le Président du Conseil d’administration de LOCAFRIQUE, Amadou BA vient d’obtenir ce vendredi 16 Octobre 2020 l’ultime sésame de mandant appelé RCCM auprès du juge Lamotte.

C’est la fin d’un long feuilleton, ponctué par des rebondissements. Aux allures de coup de Poker, qui avait pollué les couloirs de la société de crédit-bail familiale, entrée dans une zone de turbulences depuis plusieurs mois. Le siège de Directeur général de LOCAFRIQUE Khadim BA, avait été électrocuté par la nomination du banquier Imencio MORENO, soutenue par le PCA Amadou BA. Selon des informations autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, le délibéré rendu le 13 août, par la Cour d’Appel de Dakar, sous l’autorité de Ciré Aly BA, donnant raison à Amadou BA, PDG de Carrefour Automobile, dans le contentieux judiciaire qui l’oppose à son fils Khadim BA, devra être exécutoire, qu’après l’obtention du quitus du RCCM (Registre de Commerce et Crédit Mobilier).

Coudées franches aux quatre mousquetaires Amadou BA, PCA Locafrique, Imencio MORENO, Me Mamadou DIOP, Amadou SY. Cinglant revers dû à Golden Boy Khadim Ba devant son père 

La décision rendue ce vendredi 16 Octobre 2020 en faveur de Amadou BA et de son équipée, va sans doute comprimer les pouvoirs et précipiter la chute du jeune capitaine d’industrie Khadim BA, lequel a perdu la main. Les quatre administrateurs (Amadou BA, PCA Locafrique, Imencio MORENO, Me Mamadou DIOP, Amadou SY, ex DG de Iwol Capital) ont désormais les coudées franches pour dérouler leur feuille de route et agir au nom de l’entreprise LOCAFRIQUE auprès de l’État et des partenaires financiers du marché. Selon des sources, on s’achemine maintenant vers la levée des actes suspensifs qui plombaient le bon fonctionnement de l’entreprise. Effet de levier, aussi, la Commission bancaire devrait notifier officiellement l’agrément de nomination de Imencio MORENO.

Source Confidentiel Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici