vendredi, 3 février 2023 20:24

Affaire Fulbert Sambou et Didier BADJI : Le Procureur annonce de nouveaux développements

Les plus lus

Après son premier communiqué sujet de polémiques quelques heures après la disparition de l’Adjudant Chef Didier BADJI et du Sergent-chef Fulbert SAMBOU, le Procureur de la République Hamady DIOUF est à nouveau monté au créneau pour apporter des éclaircissements après l’inhumation de Fulbert SAMBOU dont la dépouille a été identifiée par ses parents, selon le chef du parquet de Dakar. Une nouvelle sortie qui rajoute davantage au climat de suspicions après le refus de toute autopsie suite à la dégradation du cadavre. Mais, ironie du sort, le légiste requis a néanmoins réussi à ne ne prélever aucune trace de violence.
Dans un communiqué de presse que nous vous faisons le résumé, Hamady DIOUF annonce l’ouverture d’une information judiciaire tout en divulguant les termes du certificat de genre de mort.

« Le Procureur de la République tient à informer l’opinion que dans le cadre de l’enquête ouverte consécutivement à la disparition de l’Adjudant-Chef Didier BADJI. en service à l’Inspection Générale d’Etat et du Sergent Fulbert SAMBOU de la Direction du Renseignement militaire que le 23 novembre 2022, la Marine nationale a été informée, par un pécheur demeurant au quartier Penc-mi de la Médina, de la découverte d’un corps sans vie aux larges des côtes sénégalaises.

Le Transport subséquemment effectué sur les lieux a permis aux enquêteurs de la Section de recherches, suite aux constations d’usages, de présumer qu’il s’agit du corps sans vie de l’un des disparus, en l’occurrence le Sergent Fulbert SAMBOU, par la suite formellement identifié par les membres de sa famille.

Le certificat de genre de mort établi, sur réquisition, par un médecin légiste, atteste que « l’examen externe du corps ne distingue pas de signe traumatique ou de traces de violences et que son état de décomposition avancée ne permet pas d’établir les causes exactes du décès » encore moins l’autopsie souhaitée par les enquêteurs.

En application de l’article 66 du Code de procédure pénale, les circonstances sus-évoquées ont justifié la saisine du Juge d’instruction en charge du 3º cabinet de l’ouverture d’une information judiciaire pour rechercher les causes exactes de ce décès. Par ailleurs, la Section de Recherches a été instruite de poursuivre les investigations et les recherches concernant l’Adjudant-Chef Didier BADJI. »

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents