samedi, 13 avril 2024 16:31

Affaire Adji SARR : Absent lors du procès, Ousmane SONKO sévèrement visé par le réquisitoire du Procureur

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Dakar/ Charlotte Diop
Sans trop de surprises, le procès opposant Ousmane SONKO à Adji SARR l’ex masseuse de Sweet Beauté qui l’accuse de viols multiples et menaces de mort, s’est tenu malgré les demandes des avocats de l’accusé. Après plus d’une dizaine de tours d’horloge, le Procureur Abdoul Karim DIOP a requis contre le leader de Pastef une peine de 10 ans de réclusion criminelle et 5 ans de réclusion pour Ndeye Khady Ndiaye, propriétaire du salon. Le délibéré est prévu pour le 1er juin 2023.
L’un des procès les plus médiatisés du Sénégal, n’a finalement pas tenu ses promesse. Pas de débats contradictoires, pas d’avocats pour les prévenus Ousmane Sonko et Ndeye Khady Ndiaye pour ce procès qui s’est achevé tard dans la nuit du 24 mai à Dakar. Le procureur a requis 10 ans de prison pour Sonko et 5 ans pour la propriétaire du salon de massage complice. Quant à l’avocat de la plaignante, il a demandé 1,5 milliard de francs CFA en dommages-intérêts.
Selon le Procureur, Ndeye Khady Ndiaye a confirmé que « Ousmane Sonko était un client régulier qui venait en cachant le visage ». Pour lui, « les faits de viol reprochés à Ousmane Sonko ne souffrent d’aucun doute ». De plus, il a été souligné que le leader de Pastef a catégoriquement refusé de se soumettre à un test ADN qui aurait pu apporter des éléments de clarification à la situation.
Parallèlement, l’avocat de Adji Sarr, Me Elhadji Diouf, a demandé 1,5 milliard de francs CFA en dommages-intérêts
Pour Abdou Karim DIOP qui a officié comme représentant du parquet,  » le rôle de Ndeye Khady Ndiaye est comme celui d’une  coordinatrice de ce dispositif, elle connaissait Ousmane Sonko depuis 2019 et avait présenté ce dernier à Adji Sarr, qui était toujours choisie par l’accusé pour ses séances de massage. »
Des accusations que le Procureur a soutenu lors du sévère réquisitoire qu’il a dressé contre les deux prévenus, en demandant une peine de 10 ans de réclusion criminelle contre Ousmane SONKO, pour viol, ou une peine alternative de 5 ans d’emprisonnement pour corruption de la jeunesse. Quant à Ndeye Khady Ndiaye, Abdou Karim DIOP a requis une peine de 5 ans de réclusion criminelle pour complicité de viol et une peine d’un an de prison ferme pour incitation à la débauche.
L’avocat Me Elhadji Diouf, représentant Adji Sarr, a sollicité une somme colossale de 1 milliard 500 millions de francs CFA en guise de dommages-intérêts. La plaidoirie s’est achevée tard dans la nuit, marquant une journée intense au sein du tribunal.
Pour rappel, ce procès très controversé qui tenait en haleine les Sénégalais, s’est tenu en l’absence de Ousmane SONKO qui avait comme ses avocats, n’avoir jamais reçu de convocation. Et malgré la demande de renvoi de ses avocats présents lors de l’ouverture du procès ce mardi 23 mai 2023, le tribunal s’y est opposé et a retenu l’affaire, en violation flagrante des droits de leur client, les obligeant à quitter le tribunal en signe de protestation.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents