Ziguinchor : Les travaux du barrage d’Affiniam en veilleuse depuis 1984, redémarrent grâce à la Chine

L’ambassadeur de la Chine au Sénégal s’est rendu cette semaine à Ziguinchor pour lancer les travaux de réhabilitation du barrage hydro-agricole d’Affiniam. La société chinoise CREC 8, qui a en charge lesdits travaux à officiellement démarré ce mercredi sous les yeux du ministre de l’Agriculture, Moussa Baldé.

Le Sénégal et la Chine ont signé dix accords de coopération portant sur plusieurs domaines économiques et techniques, dont la réhabilitation du barrage d’Affiniam, au cours de la visite d’Etat du président chinois Xi Jinping en juillet 2018.

Au cours de la cérémonie de lancement officiel des travaux, l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, Zhang Xun, a déclaré que « le barrage d’Affiniam traduit le symbole de l’amitié traditionnelle entre le Sénégal et la Chine ».

Le diplomate chinois s’est dit convaincu que « les travaux seront accomplis avec satisfaction et dans quelques mois », ajoutant que « le Sénégal aura un nouveau barrage qui va participer à la relance de l’agriculture dans cette partie sud du Sénégal ».

Zhang Xun a assuré que « tout se fera dans les meilleures normes » et que « les délais de construction sont évalués à six mois ».

Le ministre sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement, Moussa Baldé, s’est félicité de la « coopération sino-sénégalaise riche d’expériences en matière de riziculture, notamment ici en Casamance où les populations sont détentrices d’un savoir-faire précieux dans ce domaine ».

« Plus de 11.000 hectares de terres seront désormais valorisées et l’agriculture sera diversifiée. Dans six mois, les travaux seront achevés, au grand bonheur de nos populations qui vont pouvoir jouer leur partition dans le cadre de l’autosuffisance en riz », a-t-il salué.

Cet ouvrage hydro-agricole a été construit en 1988 par la Chine. Il a pour objectif de réduire la remontée du sel dans les rizières, de contribuer à la mise en valeur d’environ 12.000 hectares et d’améliorer la sécurité alimentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici