jeudi, 18 avril 2024 11:44

Transfert d’argent : Arnaud Montebourg préconise le gel des mouvements vers les pays refusant le rapatriement de migrants

Les plus lus

@Atlanticactu.com – L’ancien ministre socialiste et candidat à la présidentielle de 2022, vient de mettre les pieds sur la question de l’immigration clandestine. Pour Arnaud Montebourg, Paris doit se montrer ferme contre les pays qui refusent de recevoir leurs compatriotes en situation irrégulière dans l’hexagone. Il propose de bloquer les transferts d’argent particuliers vers les pays qui ne n’aident pas à appliquer les Obligations de Quitter le Territoire Français.

Voici une mesure radicale que le candidat à la présidentielle française, Montebourg, classé à gauche, veut mettre en œuvre s’il est élu chef de l’Etat : « taper au portefeuille » en bloquant tous les transferts d’argent privé vers les pays qui refusent de rapatrier leurs nationaux frappés par une mesure d’exclusion du territoire.

Ne voulant pas laisser à Éric Zeymmour et Marine Le Pen le terrain de la lutte contre l’immigration clandestine, Arnaud Montebourg n’a pas fait dans la dentelle. Selon lui, « Il y a annuellement 11 milliards de transferts d’argent qui passent par Western Union sur l’ensemble des pays d’origine. Nous bloquons tous les transferts aussi longtemps qu’on n’a pas un accueil de coopération. Ce sont des transferts d’argent privé qui aujourd’hui sont une manne pour ces pays, et nous avons besoin de dire ça suffit », a-t-il dit sur RTL où il était l’invité du Grand Jury LCI- Le Figaro.

Avec cette proposition, il estime que les gouvernements des pays devront accepter le retour d’exilés « s’ils veulent continuer d’avoir le soutien de la diaspora, ce qu’ils réclament ».

Ce n’est pas la première fois le candidat à la présidentielle défend cette mesure radicale puisqu’il avait écrit dans son dernier livre intitulé L’engagement. « La France doit contrôler qui entre chez elle », au risque de voir s’installer un « chaos ».

« L’immigration doit être regardée en face. Elle a fonctionné depuis des siècles dans notre pays », assure Arnaud Montebourg, mais « aujourd’hui, on ne sait plus intégrer. Je défends l’intégration ou rien. La machine à intégrer doit se baser sur plusieurs principes : apprendre le français, respecter les lois, admettre les valeurs de la société française, comme la laïcité, et travailler, avoir des ressources, être autonome », s’est exprimé l’ancien ministre Arnaud Montebourg ce dimanche.

Et le futur candidat à la présidentielle de poursuivre, « Pourquoi on n’arrive pas à intégrer ? Parce que vous avez aujourd’hui 100.000 mesures d’obligation de quitter le territoire qui pèsent sur des personnes en situation irrégulière qu’on n’arrive pas exécuter », dénonce t-il.

La Rédaction

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents