Trafic de drogue : Nouvelle saisie de chanvre indien par les douaniers de Koungheul

La pandémie du Covid-19 n’a pas freiné l’ardeur et l’imagination des trafiquants de drogue comme pour aeutant, cela n’a pas entamé la vigilance des forces de sécurité. Dès saisies de drogue sont opérées régulièrement sur les différents axes routiers du pays. La dernière, c’est la saisie de plus de 200 tonnes en provenance du Mali. 

C’est une saisie record de chanvre indien dans la région de Kaffrine : il s’agit de 2, 282 tonnes d’une valeur de plus 182 560 000 fcfa. Cette opération a été réussie par la brigade des douanes de Koungheul lors d’un contrôle de routine. Ainsi, le Colonel Birama DIÈNE exhorte les autres unités des douanes «à beaucoup plus de vigilance et de perspicacité pour arriver à enrayer le phénomène dans la région». Il donne des détails : «La marchandise était dissimulée dans un camion qui transportait à destination de la capitale.».

Après cette brillante opération, les soldats de l’économie espèrent juguler le trafic de stupéfiants dans la région. «Cette prise record, fruit de l’engagement des agents de la brigade de Koungheul, traduit la détermination de tous les éléments à combattre sans relâche les menées multiformes et les projets funestes de tous ces genres de trafiquants.

Le Sous-lieutenant El Hadji Malick Mbodj, chef de la brigade mobile des douanes de Koungheul, a expliqué que ce chanvre indien saisi de 2, 282 tonnes a une valeur qu’on pourrait estimer à 182 560 000 de francs CFA. Cette opération des gabelous a été effectuée, mardi à 19 heures sur un camion en provenance du Mali pour rallier la capitale, Dakar.

« Le produit prohibé était conditionné en 1141 sachets de 2 kg chacun, dissimilés dans des sacs bien arrangés dans une cachette aménagée dans le véhicule », a-t-il fait savoir.

Il faut reconnaître que le trafic de drogue est une réalité dans cette région à cause du corridor Dakar-Bamako. Face à cette situation, le directeur régional des Douanes de la zone centre espère une «plus grande synergie d’actions des différentes unités des forces de défense et de sécurité pour mieux juguler le phénomène dans la région».

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici