Togo : Une fillette de 3 ans perd la vie dans un incendie

Au Togo, une fillette de 3 ans a trouvé la mort vendredi dernier dans un incendie qui a ravagé un immeuble inachevé à Lomé, la capitale togolaise, a annoncé mardi le gouvernement.

« Il s’est produit aux environs de 09 heures ce 29 mai 2020, un grave incendie, ayant occasionné la mort d’une fillette de 03 ans, calcinée, 03 blessés graves et d’importants dégâts. L’incendie a ravagé une villa inachevée à Agoè Anonkui, à Lomé où vivent plusieurs locataires », indique le ministère de la Sécurité et de la protection civile du Togo, dans un communiqué cité par l’Agence Anadolu.

Cet incendie qui remonte au vendredi dernier serait dû au stockage et à la vente du carburant frelaté, pourtant interdit dans le pays. « De l’enquête ouverte pour élucider les circonstances de ce sinistre, il est apparu selon les premiers éléments recueillis qu’il y avait stockage illimité d’essence par un des locataires, destinée à la vente. Un vent aurait emporté le feu d’un foyer vers l’endroit où était entreposé le carburant, déclenchant ainsi l’incendie qui s’était propagé dans la maison », lit-on dans le communiqué.

Le Togo, comme les autres pays de la région, est l’objet d’un vaste trafic d’essence. Outre le fait qu’il s’agit de carburant de mauvaise qualité susceptible d’endommager les véhicules, il constitue un manque à gagner important pour les distributeurs pétroliers et pour l’Etat.

Dans sa communication, le ministère a rappelé que ce trafic est strictement interdit tout en invitant les togolais à ne s’approvisionner que dans les stations de services. L’Opération Entonnoir, lancée dans ce sens par le ministère de la sécurité avait notamment permis de saisir au cours du premier semestre 2019 près de 400 000 litres de carburant de contrebande.

La Rédaction (atlanticactu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici