Sénégal : Accusations de viols contre Ousmane Sonko, le Pastef de Bignona dénonce le complot d’état

Bignona l’un des bastions électoraux du député Ousmane Sonko renoue avec les manifestations. Contrairement à la dernière fois où des violences avaient secoué le département à l’image d’autres villes du Sénégal, les « Patriotes » ont décidé de manifester pour dénoncer ce qu’ils appellent le complot contre leur leader. Les manifestants en profiteront pour exiger du président Macky Sall la libération des otages politiques disséminés dans les différentes geôles du pays.

Si le Pastef est l’organisateur de cette marche, les femmes du « bois sacré », connues pour leur engagement dans le processus de paix et leurs rôles dans la régulation sociale, y ont pris part pour dénoncer le manque de respect des autorités du département qui ne sont mues que par leurs intérêts et non ceux de la République. « Nous exigeons du Président Macky Sall de nous épargner d’une quelconque résurgence de violences, Bignona a déjà payé un lourd tribut », a déclare Bintou Diedhiou, venue de la commune de Thionk Essyl pour prendre part à la manifestation.

« Pour preuve », nous dira Aminata Sambou, « Alors que l’état central cherche à subvenir aux besoins des populations en cette période de Covid-19, les subventions de 7 millions de francs et 5 millions de francs alloués par la coopération « la Savoie » et gérées par le Préfet du département Babacar Ndiaye et le Président du Conseil départemental Mamina Kamara, n’ont fait l’objet d’aucun audit alors que des soupçons de détournement sont régulièrement mis sur la place publique ».

Mame Penda Sané 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici