dimanche, 10 décembre 2023 23:47

Saisie d’engrais en provenance du Maroc, les précisions du service régional du commerce 

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Kaolack/ Abdou Khafor Camara 
 La presse a fait état de la saisie de 2 000 tonnes  d’engrais lundi 10 avril  à Kaolack et qui serait lié à un pays voisin. Aussitôt, le service régional du commerce a tenu à apporter des précisions sur cette affaire qui a eu l’effet d’une trainée de poudre, précisant au passage qu’il s’agit de 5000 tonnes saisies et non 2000 comme précédemment annoncé.
” Par rapport à cela, il y a des éléments qui sont qui sont vrais mais y a d’autres qui ne le sont pas. Effectivement il y a une importante quantité d’engrais qui est en train d’être reconditionner dans les hangars à  Kaolack.  Il s’agit des produits appartenant à la   société OCP- Sénégal  S.A qui est une filière d’OCP Afrique qui dépend de l’OLP Maroc. Je tiens à  préciser  que  l’engrais  en soit   n’est pas un don destiné à l’État du Sénégal  mais c’est un produit régulièrement importé par la société OCP-Sénégal S.A. C’est ce qui entre dans leurs activités ordinaires qui consiste à  acheter et  revendre ” a  précisé d’emblée Mr  Adama Mouhamed Mbaye , chef du service régional du commerce de  Kaolack.
 Donc , précise le responsable régional du commerce, ” ce qu’il y a lieu de dire c’est que le produit en question était en train d’être reconditionné dans les hangars à Kaolack mais sans respecter  la réglementation en vigueur. Par rapport à cela, il y a d’autres infractions qui sont prévues et  qu’on ne peut pour le moment contenu du respect de la procédure qui est en train de dérouler, en parler. La quantité  est de 5000 tonnes officiellement contrairement à celle qui a  été annoncé par certains  qui parlent de 2000 tonnes”, poursuit le patron du commerce régional.
” Actuellement,  après être saisi par la gendarmerie, nous avons enclenché la procédure pour faire un procès-verbal de saisie sur la quantité. Nous avons mis la main la dessus conformément à la loi donc on va continuer la procédure avec les mis en causes c’est à dire les représentants de OCP Sénégal. C’est plutôt 5 000 tonnes au lieu de 2000 tonnes mais encore une fois ce n’est pas un produit offert à l’état du Sénégal mais c’est un produit importé régulièrement pour être commercialisé par une société de la place  ” a laissé entendre M. Mbaye.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents