mardi, 23 juillet 2024 09:24

Résultats des législatives françaises : Le chancelier allemand se dit « soulagé »

Les plus lus

France
Atlanticactu/ Paris/ Berlin/ Marie Pierre Dupuy
Le chancelier allemand Olaf Scholz a dit espérer ce lundi 8 juillet la formation d' »un gouvernement constructif » en France après des élections législatives qui ont contenu la menace de l’extrême droite et porté la gauche en tête mais sans majorité absolue.
« Moi-même et tout le gouvernement fédéral sommes soulagés. Cela aurait été un grand défi si le président français avait dû accepter une cohabitation avec un parti populiste de droite, ce qui ne sera pas le cas », a déclaré lundi Olaf Scholz devant la presse.
« Et maintenant, nous espérons que le président, mais aussi les députés élus, parviendront à former un gouvernement constructif. En tout cas, je me réjouis aussi de l’amitié franco-allemande importante », a ajouté le dirigeant social-démocrate.
Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Hebestreit, a également fait part d' »un certain soulagement », parlant toutefois d’une « situation très inhabituelle ».
« Pour l’instant, je crois qu’il y a un certain soulagement qui prévaut, car les choses que l’on craignait ne se sont par réalisées », a indiqué Steffen Hebestreit, lors d’une conférence de presse. « Nous observerons comment (…) dans cette situation très inhabituelle, un gouvernement se formera », a-t-il ajouté.
Le chancelier « aura l’occasion de discuter de la situation » avec le président français Emmanuel Macron à Washington, lors du sommet de l’OTAN organisé de mardi à jeudi dans la capitale américaine, a encore déclaré Steffen Hebestreit.
Lundi dernier, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, avait estimé que la victoire du Rassemblement national (RN) au premier tour des législatives anticipées en France ne pouvait pas laisser « indifférent ».
A noter que le Nouveau Front populaire (NFP / Union de gauche) termine en tête des élections législatives en France en nombre de sièges avec 182 députés. Arrivée en deuxième position, la coalition présidentielle Ensemble pour la République perd sa majorité relative et obtient 163 députés. Grand gagnant du premier tour, le RN chute finalement au second tour, avec 143 sièges.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents