RDC : 40 corps retrouvés après des affrontements entre deux factions rivales

Au moins 40 corps ont été retrouvés à Pinga, une localité du territoire de Walikale, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), où des combats opposent depuis jeudi deux factions d’un groupe armé, a appris Anadolu de sources locales concordantes.
Samedi matin, des corps gisaient encore au sol alors que d’autres ont été enterrés vendredi dans la localité de Pinga et ses environs, a indiqué à Anadolu, Jackson Mahali, responsable local du bureau de développement de Walikale, territoire dont relève Pinga.
« Au total 40 corps dont ceux de 5 militaires et 12 civils », ont été découverts depuis jeudi, a indiqué à Anadou Joseph Sukisa, administrateur de Walikale, ajoutant que les autres sont sûrement ceux de miliciens.
Citant des sources locales, le baromètre sécuritaire du Kivu, projet relevant de l’ONG américaine Human right watch (HRW) et du groupe d’étude sur le Congo (GEC) a fait état d’un total de 37 corps retrouvés à Pinga.
Des affrontements opposent depuis jeudi à Pinga deux factions du groupe armé Nduma Defense of Congo-Rénové (NDC-R) dont le chef Guidon Shimweray est visé par un mandat d’arrêt émis depuis 2018 par la justice militaire congolaise. L’autre faction est dirigée par Gilbert Bwira, qui était jusque-là, N°2 du Nduma Defense of Congo-Rénové.
La cité de Pinga, située à plus de 100 kilomètres de la ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, a été reprise par l’armée congolaise.
Vendredi, une faction a tenté de reprendre Pinga, mais a été déboutée par l’armée congolaise, a indiqué l’administrateur du territoire. Les habitants qui avaient fui la zone ont commencé à retourner à Pinga.
ATLANTICACTU/AA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici