lundi, 27 mai 2024 18:11

Procès pour viols et agressions sexuelles, Tariq Ramadan rejette toutes les accusations (Médias)

Les plus lus

Suisse
Atlanticactu/ Lausanne/ Marie Pierre Dupuy
Le professeur d’université Tariq Ramadan est jugé devant le tribunal correctionnel de Genève pour « viols » et « contrainte sexuelle ». Des accusations qu’il a vivement rejetées ce lundi.
Accusé de « viols » et « contrainte sexuelle », dans une plainte déposée en 2018 par une jeune femme, le célèbre académicien a appelé à la tenue d’un procès équitable, dans son pays.
« Je suis né à Genève. Je suis un enfant de ce pays. Je demande à la Suisse de me traiter comme n’importe quel citoyen. Je suis là parce que je vais me battre. Parce que je ne vais pas me laisser faire par le mensonge et la manipulation. J’attends de mon pays que justice soit faite. Le droit, rien que le droit. Les faits, rien que les faits », a déclaré Tariq Ramadan, relayé par Le Monde.
La plaignante l’accuse de l’avoir violée, frappée et insultée dix ans plus tôt, dans la chambre 511 de l’hôtel Mon Repos, à Genève, la nuit du 27 au 28 octobre 2008, ce que rejette vivement l’islamologue.
Reconnaissant avoir eu des relations extraconjugales, Tariq Ramadan a souligné qu’il n’a « jamais violé » ou « violenté personne », rapporte le quotidien français.
« Évidemment. C’est inacceptable. Je suis innocent », a ensuite répondu l’académicien à qui le Président de la cour avait demandé s’il contestait les faits reprochés.
« Il n’y a pas eu de relation sexuelle », a tenu à souligner l’accusé, estimant avoir été « harcelé » par la plaignante et faisant état de messages envoyés par cette dernière au lendemain de leur rencontre.
« “Tu es un homme merveilleux”, “je t’aime”, “Je rêve de t’embrasser”. Le 19 novembre, elle m’écrit encore : “On a vu souvent rejaillir le feu d’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux.” La chanson de Jacques Brel, monsieur le Président, Ne me quitte pas. “Ne me quitte pas”, ce n’est pas ce que l’on écrit à son violeur ! », souligne l’académicien.
L’audience se poursuit, ce mardi 16 mai, avec la déposition de la plaignante, rapporte le journal Le Monde.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents