vendredi, 1 mars 2024 00:50

Pour avoir posé une question sur la disparition de l’Adjudant/Chef Didier BADJI, un cadre de Pastef croupit en prison depuis un an

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Dakar/ Charlotte Diop
Ayant appris comme tous les sénégalais la disparition mystérieuse le 18 novembre 2022 de deux sous-officiers dont l’un était considéré comme un frère,  Fadilou Keita s’était interrogé dans un post sur sa page Facebook si “l’Adjudant/Chef Didier BADJI du GIGN de la gendarmerie nationale n’était pas tué “.
” Notre frère Keïta Fadilou vient de passer une année jour pour jour en prison (Reubeuss) pour avoir partagé son inquiétude sur le sort de quelqu’un qu’il considérait comme frère. Nos pensées vont à sa famille et son bébé qui est né derrière lui”, rappelle El Malick Ndiaye le Chargé de la communication de Pastef.
Pour rappel,  Fadilou Keïta aurait « accusé ouvertement l’État du Sénégal d’avoir fait disparaître les deux gendarmes Didier Badji et Fulbert Sambou avant de maquiller leur mort en noyade au Cap manuel », selonle Parquet. Fadilou Keïta été déféré au parquet pour diffusion de fausses nouvelles, conformément aux articles 80 et 255.
Contrairement à ce que d’aucuns pensent, le gendarme Didier Badji était toujours avec l’ex-présidente de l’OFNAC, selon Fadilou Keïta qui a récemment rappelé que son compagnonnage avec sa famille aura duré près de 18 ans. « Il habite chez nous et tous ceux qui connaissent Nafy Ngom Keïta le connaissent. Il nous a tous vu grandir et je peux jurer sur le Coran que tout le monde peut attester de son intégrité, sa loyauté, son professionnalisme, son sérieux, sa discrétion, sa rigueur », a-t-il témoigné.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents