jeudi, 1 décembre 2022 04:44

MALI : Luute contre le terrorisme, l’ONU préconise la prorogation du mandat de la MINUSMA

Les plus lus

Le discours du ministre malien des Affaires Étrangères lors de la présentation du rapport sur la situation au Mali, n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Abdoulaye Diop en exigeant le respect de la communauté internationale sur des partenaires du Mali et l’implication des Forces Armées qui ont accompli une véritable montée en puissance, voit l’ONU s’engager dans une nouvelle dynamique sur sa présence en terre malienne.
Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Mali, El-Ghassim Wane a réitéré la nécessité de prolonger d’un an le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, plus connue sous le nom de MINIUSMA.
S’adressant au Conseil de sécurité lundi, Wane a déclaré que la situation sécuritaire au Mali reste instable et est particulièrement préoccupante.
“Bien qu’il y ait eu une amélioration indéniable dans certaines zones et un affaiblissement concomitant des groupes extrémistes, ces derniers continuent de mener de fréquentes attaques contre les forces maliennes et de la MINUSMA ainsi que les populations civiles soupçonnées de collaborer avec les forces maliennes”, a déclaré Wane au briefing de l’ONU.  .
Le Représentant spécial a honoré la mémoire de tous les soldats de la paix qui ont perdu la vie depuis le début de la Mission.  Leur sacrifice ultime illustre les défis et les complexités auxquels nous sommes confrontés et souligne en outre la nécessité de veiller à ce que la Mission dispose des capacités requises, y compris des hélicoptères armés et utilitaires, a-t-il ajouté.
Selon le Représentant spécial, de janvier à mars 2022, il y a eu une forte augmentation des violations des droits de l’homme par rapport au trimestre précédent, entraînant la mort de 543 personnes contre 128 d’octobre à décembre de l’année dernière.
La liste des auteurs présumés d’atteintes aux droits humains continue d’être menée par des groupes extrémistes mais a malheureusement connu une augmentation significative des violations liées aux opérations des forces de sécurité maliennes dans le centre du Mali, a déclaré El-Ghassim Wane.
Présent à cette rencontre, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a réaffirmé l’ambition de son pays d’œuvrer au retour de la paix.

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités