Malgré les sanctions des États-Unis, Huawei obtient 46 contrats pour la 5G dans 30 pays

A woman stands at the booth of Huawei featuring 5G technology at the PT Expo in Beijing, China September 28, 2018. Picture taken September 28, 2018. REUTERS/Stringer ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. CHINA OUT.

Le géant chinois des télécommunications Huawei a annoncé avoir obtenu 46 contrats commerciaux pour la 5G dans 30 pays malgré les sanctions imposées par Washington. La société assure également devenir la première au monde à avoir déjà expédié plus de 100.000 stations de base 5G.

Sur fond des sanctions imposées par les États-Unis, Huawei a annoncé le 6 juin avoir signé 46 contrats dans 30 pays pour la 5G, rapporte l’agence chinoise Xinhua.
La société a également fait savoir qu’elle avait déjà expédié plus de 100.000 stations de base 5G, devenant ainsi la première au monde en la matière.

Huawei a lancé le premier terminal 5G et a fait passer le premier appel en février dernier.

Auparavant, il avait été annoncé que la société de télécommunications Huawei, basée à Shenzhen, et la société de télécommunications russe MTS avaient signé un accord sur «le développement des technologies 5G et le lancement de réseaux de cinquième génération en 2019 et 2020».

Donald Trump a signé le 15 mai un décret interdisant aux entreprises américaines d’utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, ce qui revient à interdire aux groupes américains de faire affaire avec Huawei.

Reuters a rapporté le 19 mai que Google, filiale d’Alphabet, ne fournirait plus de logiciels, de matériel informatique et de services techniques à Huawei à l’exception des services disponibles en open source. Les entreprises Intel et Broadcom mettent aussi fin à la coopération avec le géant chinois de l’informatique.

Source Agence Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici