mercredi, 5 juin 2024 02:56

Le Sénégal dans la zone rouge, Abdou Karim Fofana déchire le classement de RSF

Les plus lus

Sénégal 
Atlanticactu / Dakar / Khadim Mbodj 
Sans surprise, le gouvernement est sorti pour dénoncer avec énergie le classement du Sénégal dans le dernier rapport sur la liberté de la presse le reléguant loin derrière des pays comme la Gambie. En l’espace d’un an, suite à l’arrestation de journalistes et la suspension de fréquence de télévision, Reporters sans Frontières a envoyé le Sénégal dans les abysses des pays « dangereux ».
La réaction du gouvernement au rapport de Reporters sans frontières (Rsf) sur la liberté de la presse au Sénégal n’a pas tardé. Dans un communiqué, le porte-parole du gouvernement Abdou Karim Fofana a estimé que le Sénégal respecte la liberté de presse par principe et non par souci d’un quelconque classement. «Dans aucune démocratie la presse n’est une zone de non droit. Aux Etats-Unis et en France comme dans toutes les démocraties, les journalistes répondent de leurs actes devant la justice. Aux Etats-Unis, une journaliste du New York Times avait été envoyée en prison pour avoir refusé de dévoiler sa source sans que personne ne parle de recul de la liberté de presse. En France récemment des journalistes du Monde ont été inculpés pour avoir violé le secret-défense» a indiqué M. Fofana.
Ce dernier a tenu à préciser également que le gouvernement du Sénégal encourage vivement la tenue des assises de la presse. Mercredi en Conseil des ministres, Macky Sall président de la République a demandé au ministre de la Communication, Moussa Bocar Thiam, de veiller au renforcement du dialogue social dans le secteur public de la presse et d’accentuer les efforts de transformation du secteur avec l’application intégrale du Code de la presse.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents